Une association française pour le développement du gaz renouvelable

Une association française pour le développement du gaz renouvelable
L’AAMF, les Chambres d’Agriculture France, le Club Biogaz ATEE, la FNCCR, la FNSEA, FRANCE BIOMETHANE, GRDF et GRTgaz lancent l’association France gaz renouvelables pour promouvoir la place des gaz verts dans le mix énergétique français. Organisme à but non lucratif, l’association souhaite faire le lien entre le monde agricole et celui de l’énergie et devenir un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics pour faire avancer la filière.
 
« L’ensemble des partenaires partage le constat que l’essor des gaz renouvelables reposera sur la capacité de mobilisation et de convergence d’un grand nombre et d’une grande diversité d’acteurs » citent les huit fondateurs de l’association qui souhaitent réunir agriculteurs, territoires, gestionnaires d’infrastructures, énergéticiens, porteurs de projets, financeurs, filières techniques et installateurs, utilisateurs, ONG et société civile… Objectif : travailler ensemble pour accompagner le développement de la filière tout en portant des messages auprès des pouvoirs publics.

Estimant possible de porter à 30 % la part de gaz d’origine renouvelable en France en 2030, l’association souhaite notamment dynamiser le potentiel agricole du territoire. D’ici à 2030, près de 50.000 exploitants pourraient ainsi devenir des producteurs de gaz vert.
 
Alors que la France comptait à fin mai 56 sites de production de biométhane raccordés au réseau, dont 12 inaugurés depuis le début de l’année, l’association dénombre plus de 400 nouveaux projets actuellement à l’étude sur l’ensemble du territoire. De quoi porter la capacité d’injection de biométhane à 8655 GWh par an contre 533 GWh/an en 2017.

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire