Auriol, Roquevaire et La Destrousse inaugurent une station GNV intercommunale

Auriol, Roquevaire et La Destrousse inaugurent une station GNV intercommunale
A l’occasion de la 5ème édition des Rencontres Régionales du GNV organisées par le SMED 13, les communes d’Auriol, Roquevaire et La Destrousse ont inauguré une première station intercommunale de ravitaillement en gaz naturel.
 
Située à Auriol, cette station intercommunale a été inaugurée ce vendredi 27 janvier en présence de Danièle Garcia, Maire d’Auriol, Michel Lan, Maire de La Destrousse et Yves Mesnard, Maire de Roquevaire. A usage privée, elle permettra le ravitaillement de 9 véhicules fonctionnant au gaz naturel répartis entre les trois collectivités.
 
Reliée au réseau de distribution de gaz naturel, cette station comprend un compresseur, dix bouteilles de gaz comprimé pour le stockage et un kit de remplissage rapide permettant d’alimenter en quelques minutes tous types de véhicules légers, de la voiture particulière jusqu’à l’utilitaire de 3.5 tonnes.
 
Initié en 2013, cette station a bénéficié du soutien de GRDF du SMED 13, le syndicat d’énergies des Bouches du Rhône, et de François-Michel Lambert, député des Bouches du Rhône qui a utilisé une partie de sa réserve parlementaire pour financer le projet.

Un montage juridique particulier

Si le concept de station mutualisée séduisait les élus des trois collectivités, il leur fallait trouver un montage juridique pertinent pour mener à bien le projet
 
C’est finalement vers une entente intercommunale que se sont orientés les trois collectivités avec l’appui de l’ADT 13, une agence départementale spécialisée dans le conseil juridique technique des collectivités locales.
 
« Cette entente intercommunale se déroule à 9 élus issus des différentes collectivités partenaires qui prennent des décisions, émettent des hypothèses sans pour autant avoir l’exécution de ces décisions qui restent systématiquement validées par les différents conseils municipaux » explique Olivier Gassend de l’ADT 13. « L’exercice est purement conceptuel, c’est un travail de réflexion et de concertation qui permet à chaque collectivité de garder la main ».
 
Principal avantage de la solution : celui de ne pas créer de structures supplémentaires avec des moyens techniques et humains dédiés dans un millefeuille administratif déjà régulièrement pointé du doigt.
 
« Concrètement, il y a un cofinancement de l’investissement entre les trois communes. Quant à l’achat du gaz, il a simplement suffit d’ajouter une convention de maitrise d’ouvrage unique, venue se greffer à cette convention d’entente intercommunale, qui prévoit qu‘Auriol, qui accueille la station sur son territoire, soit le maitre d’ouvrage unique de la gestion de la construction, de l’exploitation de cette station » précise Olivier Gassend.
 
Cette convention prévoit ainsi que la commune d’Auriol fasse l’avance financière de l’achat du gaz, de la réalisation, de la construction et de l’exploitation de la station. Auriol réalisé par la suite un appel de fonds aux deux autres communes pour qu’elles participent à la réalisation financière des travaux et à l’achat du gaz à hauteur de ce qui a été consommé.

Un exemple à suivre

« Il s’agit d’une véritable mutualisation des couts et de l’investissement qui permet aux communes de pouvoir accéder à une prestation de services supplémentaire sans avoir à créer un nouvel échelon local » résume Olivier Gassend. « Cette entente intercommunale est un excellent exemple à suivre par d’autres collectivités souhaitant mettre en commun une infrastructure gaz ».



Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire