BioMovLNG – Le réseau français de stations GNL expliqué par Proviridis

15/09/2015 Michael TORREGROSSA Véhicule GNL, Stations GNL 0 commentaire(s)
BioMovLNG – Le réseau français de stations GNL expliqué par Proviridis
A travers le projet BioMovLNG, le groupe Proviridis s’apprête à initier un déploiement national de 6 stations GNL sur le sol français avec le soutien de l’Europe. De la configuration des stations au planning de déploiement, Gaz-Mobilité revient sur les détails du projet BioMovLNG avec Eric Ronco, Directeur de Proviridis.

Si la France ne compte aujourd’hui que deux stations GNL en activité et accuse un sérieux retard vis à vis de certains de ses voisins européens, les projets se multiplient et devraient aboutir à de nombreux déploiements dans les mois et années à venir.

Dans le sud de la France, la société Proviridis prévoit le déploiement de six stations sur l’année 2016 à travers le projet BioMovLNG. Une bonne nouvelle pour les transporteurs en quête d’une alternative au diesel.

Financement européen

Basée Rousset, à quelques kilomètres d’Aix-en-Provence, Proviridis a reçu une subvention européenne pour mener à bien son projet en tant qu’opérateur des stations.

« Nous avons fait une demande de subvention qui a été accepté le 10 juillet dernier » nous explique Eric Ronco, Directeur du groupe.

Sur un budget global d’environ 11 millions d’euros, Proviridis a ainsi reçu une subvention de 2.2 millions d’euros, soit environ 20 % du coût du projet.

Des implantations stratégiques

Alors que le marché du GNL reste encore balbutiant dans l’hexagone, pas question pour Proviridis de réaliser ses implantations au hasard.

« Nous démarchons les transporteurs pour assurer une fréquentation à la station dès son ouverture et choisissons des lieux stratégiques pour leur implantation.  Aujourd’hui, il y a une vraie demande de la part des transporteurs ! » nous explique Eric Ronco. « Le chiffre rêvé pour lancer une station, c’est 30 camions ! ».

Pour Proviridis, l’autre idée est de parvenir à localiser ses stations proches de terminaux méthanier. « Le GNL restant transporté par route avec une capacité moindre que le diesel, il s’agit de minimiser le bilan carbone ».

Quant à la configuration des stations, celles-ci proposeront à la fois du GNL et du GNC afin de s’adapter aux différentes technologies. Surtout, elles seront évolutives et capables d’augmenter le nombre de points de distribution. « L’idée reste de pouvoir s’adapter à l’évolution de la demande » souligne Eric Ronco.

Le BioGNL au cœur du projet

Au-delà du maillage du territoire, BioMovLNG vise également à expérimenter l’intégration du bioGNL dans les stations. Une grande première en France !

« Sur les six stations que nous allons déployer, l’une sera alimentée en bioGNL, du biométhane liquéfié » nous indique Eric Ronco. Pour ce faire, Proviridis s’est associé à un grand groupe « qui ne souhaite pas encore citer son nom » pour la fourniture du carburant.

Premier déploiement début 2016

Si le calendrier et location précise des stations n’ont pas encore été révélés, la carte présentée dans notre article précédent n’étant pas définitive, Proviridis devrait réaliser son premier déploiement en début d’année prochaine.

« Globalement, tous les déploiements se dérouleront sur 2016 » nous indique Eric Ronco « Concrètement, nous devrions ouvrir la première station en début d’année et les suivantes par intervalle de deux mois ».

Pour plus d'information

PROVIRIDIS
PROVIRIDIS met en place des infrastructures innovantes de distribution de carburants propres permettant de répondre aux enjeux environnementaux et aux contraintes économiques des consommateurs : GNV, hydrogène et électrique.

   En savoir plus 

Tags :ProviridisBioMovLNG

Pays : France



Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post


Sponsors 2017
Soutien institutionnel