Camions GNV : Proviridis propose des tarifs négociés pour les transporteurs avec le PAC V-Gas

Camions GNV : Proviridis propose des tarifs négociés pour les transporteurs avec le PAC V-Gas
Souhaitant stimuler le vente des camions fonctionnant au GNL et au GNC, l’opérateur Proviridis lance le PAC V-Gas, afin de permettre à tous types de transporteurs de rouler au GNV au même tarif que le diesel.

Si les camions GNV sont déjà plus chers à l’acquisition que leurs équivalents diesel, l’écart a tendance à se creuser pour les petits et moyens transporteurs qui ne bénéficient pas de tarifs « grands comptes » auprès des constructeurs. C’est en partant de ce constat que Proviridis a décidé de lancer son Portail d’Achat Collaboratif (PAC), une plateforme qui comprend notamment l’accès à des tarifs négociés auprès des différents constructeurs.

Objectif : limiter le surcoût initial

« Avec un surcoût initial très variable, l’acquisition d’un tracteur GNC ou GNL n’est pas vraiment intéressante pour les petits et moyens transporteurs » souligne Eric Ronco, Directeur Général de Proviridis. « Avec notre PAC V-Gas, nous parvenons à assurer un surcoût au plus bas. Associé aux 12.000 € d’aides sur le sur-amortissement et au tarif avantageux du gaz par rapport diesel, nous assurons aux transporteurs un retour sur investissement en moins de 5 ans même pour de faibles kilométrages annuels. Nous souhaitons ouvrir le marché du GNV aux moyens et petits transporteurs en nous assurant que les camions soient proposés au bon tarif ».

Une stratégie qui rentre également dans le « business model » de Proviridis, l’opérateur cherchant à stimuler les ventes de camions GNC et GNL pour dynamiser la fréquentation dans ses futures stations.

Offre de rachat des véhicules

Autre point de tension pour les transporteurs : l’inconnue quant à la valeur de revente des véhicules en fin de vie. Ici encore, le PAC V-Gas apporte sa solution et Proviridis prend l’engagement de leur rachat. De quoi rassurer plus d’un transporteur hésitant encore à franchir le cap du GNV.

Quant au prix du carburant, Proviridis fait une nouvelle fois un effort et propose avec son PAC une remise de 5 centimes d’euros par kilo pendant les deux premières années d’exploitation sur les stations qu’il opère.

V-Gas : vers un réseau national

Alors que Proviridis installera sa première station GNLc en fin d’année près des terminaux portuaires de Fos 2XL, dans les Bouches-du-Rhône, l’opérateur ambitionne de déployer 13 stations – 12 en France et 1 en Belgique – dans les deux ans à venir. Parmi elles,  six seront intégrées à BioMovLNG, un projet subventionné par la Commission Européenne. Des stations qui seront déployées sous la marque V-Gas, un nom plus commercial et plus adapté aux ambitions internationales de l’opérateur.

Proviridis travaille également sur un concept de stations « multi-énergies » capables de délivrer différents types de carburants alternatifs : GNV, bio-GNV, hydrogène et électricité. 

En savoir plus



Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire