Le Canada amorce son virage vers le biogaz

19/03/2017 Michael TORREGROSSA Biogaz, 0 commentaire(s)
Le Canada amorce son virage vers le biogaz
Transformer les déchets issus de l’industrie forestière en biogaz pour diversifier son mix-énergétique, tel est l’objectif du gouvernement du Canada qui s’est associé à un d’investisseurs privés pour investir plus de 2 millions de dollars pour expérimenter la solution.
 
C’est la société G4 Insights qui est chargée de mettre au point cette technologie qui permettra de convertir les déchets forestiers en un gaz renouvelable qui sera ensuite réinjecté à travers le réseau. Le Canada possédant pas moins de 9 % des forêts dans le monde, le potentiel est énorme.
 
Alors que le gouvernement canadien apportera 800.000 dollars au projet, une dizaine d’entreprises du secteur, dont Gaz Metro et Union Gaz, contribueront conjointement à hauteur de 1.35 millions de dollars.
 
« L’ACG et les distributeurs de gaz naturel ont beaucoup misé sur l’encouragement de l’innovation au cours des six dernières années, avec des initiatives et des investissements touchant l’utilisation du gaz naturel et les infrastructures de distribution. L’amélioration des procédés de transformation de la biomasse en gaz naturel renouvelable (GNR) aidera l’industrie à atteindre son objectif souhaité, soit celui d’ajouter 10 % de biogaz au réseau canadien de distribution de gaz naturel d’ici 2030 »  a précisé Timothy M. Egan, Président directeur général de l’Association canadienne du gaz.

Un premier site test en Alberta

Concrètement, G4 Insights construira une centrale de démonstration.
 
Installée à Edmonton, en Alberta, elle sera mise à l’essai dans des conditions d’exploitation réelles et utilisera diverses solutions de biomasses pour obtenir des données pertinentes liées au fonctionnement technique et aux économies générées.
 
« Ce projet rapprochera la technologie de G4 de la commercialisation en menant des essais pratiques de sous-systèmes améliorés en vue d’une injection en réseau et d’activités d’exploitation continues et stables » a souligné Edson Ng, Directeur de G4 Insights Inc.
 

Une opportunité pour le gaz carburant

Si l’objectif premier du projet reste la production de biogaz, il pourrait également profiter au GNV et à sa version renouvelable, le bioGNV.
 
« Le GNR tiré de résidus de forêts gérées de manière durable peut émettre jusqu’à 85 % de moins de gaz à effet de serre que les combustibles fossiles traditionnels » souligne le communiqué du gouvernement canadien.

Tags :G4 InsightsGaz Metro

Pays : Canada



Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post


Sponsors 2017
Soutien institutionnel