Le réseau TransGironde expérimente un autocar au GNV avec GRDF

Le réseau TransGironde expérimente un autocar au GNV avec GRDF
Associé aux équipes de GRDF, le département de la Gironde vient de lancer l’expérimentation d’un premier autocar GNV au sein du réseau TransGironde.
 
Dans le cadre de sa politique de développement des mobilités durables, le Département poursuit la transition énergétique du réseau TransGironde avec l’expérimentation d’un autocar alimenté au gaz naturel. Fourni par le constructeur suédois Scania, cet autocar propose jusqu’à 500 kilomètres d’autonomie et sera testé durant un mois sur le tronçon Bordeaux-Salleboeuf de la ligne 401 du réseau TransGironde.
 

95 % de particules en moins

Cherchant à se différencier des modèles conventionnels, ce premier autocar au gaz arbore des marquages spécifiques. « Ce car roule au gaz naturel » ou « Libérons-nous des particules fines » peut-on lire sur la carrosserie en référence aux gains environnementaux apportés par le gaz qui, par rapport à un autocar diesel permet de réduire de 95 % les émissions de particules fines.
 
Alors que son inauguration officielle a eu lieu ce vendredi 4 mars, le coup d’envoi opérationnel a été envoyé dès le 20 février avec une formation à destination des chauffeurs.
 
Figurant parmi les partenaires clés du projet, GRDF a joué un rôle de facilitateur dans la mise en œuvre de cette première expérimentation en Gironde. Au cours des derniers mois, le gestionnaire de réseau a multiplié ses projets dans le domaine de l’autocar, lançant également en tout début d’année un test similaire sur l’axe Aix-Marseille, dans les Bouches du Rhône (voir notre article).
 
Pour Citram Aquitaine, filiale de Transdev qui opère le réseau TransGironde, l’enjeu est de répondre aux attentes de la transition énergétique tout en testant, en conditions d’exploitation commerciale, sur un des axes routiers majeurs du département, une nouvelle manière de consommer « vert ». Au-delà du gaz naturel, l’opérateur et le département de la Gironde envisage également l’utilisation de carburants alternatifs comme le bioéthanol qui devrait faire l’objet d’une expérimentation similaire en juin 2017 avec un car roulant à l’ED 95.

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire