Gas Natural Fenosa achève 70% du corridor GNL Bestway

Gas Natural Fenosa achève 70% du corridor GNL Bestway
De Paris à Algésiras, le corridor de stations de ravitaillement Bestway doit ouvrir la voie aux camions longues distances au gaz naturel liquéfié. Porté par l'Europe et Gas Natural Fenosa, 70% du tracé vient d'être réalisé.

C'est un des projets majeurs pour étendre l'utilisation du gaz naturel liquéfié (GNL) par les poids-lourds en Europe. Un couloir long de près de 2000 kilomètres entre Paris et Algésiras, à l'extrême sud de l'Espagne, ponctué de neuf stations de ravitaillement. Nommé « Bestway », il est financé par le mécanisme d'interconnexion de l’Union Européenne et l’énergéticien espagnol Gas Natural Fenosa.

Prévu pour être mis en service en juillet 2018, le corridor est pratiquement terminé. 70% du tracé est déjà réalisé selon Gas Natural Fenosa, qui a ouvert récemment une septième station à Jaen, à 330 kilomètres d'Algésiras. Les deux dernières le seront prochainement à Madrid et Jerez.

Recyclage des gaz d'évaporation en GNC

Bestway servira de référence pour les autres corridors de stations au gaz naturel pour véhicules qui doivent voir le jour en Europe. Des stations modernes capables de recycler les gaz d'évaporation issus du stockage du GNL en gaz naturel compressé (GNC), un carburant utilisé par les véhicules légers. Ainsi, si ces infrastructures sont plutôt adressées aux poids-lourds, les voitures pourront également les utiliser.

En parallèle à Bestway, Gas Natural Fenosa est impliqué dans un autre corridor européen baptisé « Eco Gate ». Le projet prévoit plus de 20 stations réparties entre la France, l'Espagne, l'Allemagne et le Portugal. La compagnie a également annoncée qu'elle porterait à 100 le nombre de stations de ravitaillement en gaz naturel pour véhicules en Espagne d'ici fin 2018.



Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire