GNV et émissions de CO2 : l'étude NGVA Europe confirme l'avantage du gaz par rapport au diesel

GNV et émissions de CO2 : l'étude NGVA Europe confirme l'avantage du gaz par rapport au diesel
L’association européenne NGVA Europe profite de la semaine européenne de la mobilité pour dévoiler les résultats de son étude « Well-to-Wheel » qui met en avant les avantages du GNV en comparant ses émissions du « puits à la roue »  à celles des véhicules diesel.
 
C’est une nouvelle preuve de la pertinence du GNV dans le mix-énergétique du secteur des transports. Ce mercredi 31 mai, l’association européenne NGVA Europe a publié les chiffres officiels de son étude « Well-to-Wheel » réalisée en partenariat avec ses différents membres et dont les résultats ont été validés par le cabinet allemand Thinkstep qui est spécialisé dans ce domaine.
 
« C’est la première étude de dimension européenne centrée sur le GNV et portée par autant de grandes sociétés industrielles, issues du secteur automobile telles que Volvo, Scania, Iveco, Daimler ou Audi, ou du secteur pétrolier telles que Total ou Shell » s’est félicité Jean-Claude GIROT, le Président de l’AFGNV.
 

Un document référent

Concrètement, l’étude se base sur une approche « du puits à la roues », ou « well to wheel » en anglais, ce qui signifie qu’elle prend à la fois en compte les émissions produites au niveau de l'échappement des véhicules mais également celles liées  à la production et à la distribution de l’énergie en amont en tenant compte des différents mix-énergétiques européens.
 
Pour NGVA Europe et la cinquantaine d’acteurs ayant participé, cette étude se révélait nécessaire et permet de mettre en lumière les émissions de CO2 du gaz naturel sur l’ensemble du cycle de vie tout en les comparant aux chiffres de véhicules diesel équivalents.
 
Conforme aux normes ISO 14040/14044 pour la qualité des données et la conformité du modèle et à la norme ISO/TS 14071 pour la certification de l’ensemble par une tierce entité, cette étude est amenée à devenir un document de référence à la fois pour la filière mais aussi pour les acteurs publics, et en premier lieu la Commission Européenne que NGVA cherche à sensibiliser, qui définissent les politiques en matière de véhicules propres.
 

Des avantages environnementaux confirmés

Alors que les récents résultats du projet Equilibre mettaient déjà en avant les avantages du gaz dans les poids-lourds, les chiffres dévoilés par NGVA Europe vont dans le même sens. Pour les véhicules lourds, les émissions de CO2 sont réduites de 16% pour le GNC et jusqu’à 15% pour le GNL par rapport au diesel. Sur le segment des voitures particulières, les réductions vont de 7 % par rapport à une voiture diesel à 23 % par rapport à l’essence.  
 
« Cette étude confirme que l'utilisation du gaz comme carburant constitue l'une des solutions les plus efficaces et les plus économiques pour agir en même temps sur le front du réchauffement climatique et pour l’amélioration la qualité de l'air » souligne le communiqué de presse de l’AFGNV.



 

Biogaz : un levier à considérer

Comment améliorer encore le bilan carbone du GNV ? Alors que les prochaines générations de moteurs, dotées d’un meilleur rendement, devraient permettre de réduire les émissions sur la partie « tank to wheel », du réservoir à la roue, c’est bien du côté du biogaz que les possibilités sont les plus importantes.
 
Avec le développement attendu du biogaz mais aussi du gaz synthétique, le GNV devrait à nouveau voir son bilan carbone amélioré au cours des prochaines années. Selon les estimations de l’étude de NGVA Europe, les émissions seraient réduites de 80 à 95 % en cas d’usage de biométhane ou de gaz synthétique. En se basant sur les projections européennes, qui vise l’introduction de 20 % de gaz renouvelable dans les réseaux d’ici 2030, le bénéfice du GNV pourrait aller jusqu’à 36 % par rapport aux carburants conventionnels.


En savoir plus :

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

1 Commentaire

  1. HectorPublié le 10/06/2017 à 19:40

    Et les particules le polluant le plus dangereux ?

Ajouter un commentaire