GNV & émissions du puits à la roue : NGVA Europe lance une étude

GNV & émissions du puits à la roue : NGVA Europe lance une étude
Afin de mieux évaluer l’impact du GNV, l’association NGVA Europe a initié une étude visant à évaluer le bilan carbone global, du puits à la roue, du gaz carburant. Les premiers résultats sont attendus d’ici fin novembre et serviront à alimenter les réflexions de l’Europe sur les réglementations et programmes futurs.
 
« L’étude a démarré au mois d’août. Les premiers résultats sont attendus d’ici fin novembre et le rapport final dans les semaines suivantes » résume Vincent Rousseau, chargé de projet GNV au sein de GRTGaz et membre du Conseil d’Administration de NGVA Europe.
 
Pour l’association européenne, il s’agit de contrebalancer d’autres études, concentrées jusqu’alors sur les émissions à l’usage (tank to wheel), en intégrant également les émissions liées à la production de l’énergie. L’idée est ainsi de comparer le GNV à d’autres technologies comme l’électricité ou le diesel en tenant notamment compte du développement du biométhane. Gaz issu des énergies fossiles ou produit localement grâce à la méthanisation des déchets, l’étude de NGVA Europe établira différents scénarii pour mieux évaluer et comparer le bilan carbone global du gaz vis-à-vis des autres technologies.
 
Réalisée par un cabinet privé, cette étude est cofinancée par l’ensemble des membres de l’association. Parmi eux figurent de nombreux acteurs gaziers mais aussi des acteurs beaucoup plus « neutres » vis-à-vis de la technologie gaz comme Mercedes ou Total. Une pluralité qui vise à renforcer la crédibilité de la démarche vis-à-vis des pouvoirs publics et notamment de la Commission Européenne.
 
« Les résultats de cette étude vont donner des éléments concrets à l’Europe pour alimenter ses réflexions, notamment vis-à-vis de sa politique à l’horizon 2025 » souligne Vincent Rousseau. « Il y a également toute une législation nouvelle qui va se mettre en œuvre autour des poids lourds au cours des prochaines années, l’UE souhaitant limiter les émissions de CO2 des camions au même titre que les voitures individuelles. Pour préparer sa stratégie, il faut que la Commission y voit un peu plus clair et l’étude permettra d’apporter un comparatif entre diesel et gaz ».

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire