Le SIGEIF et GRDF envisagent la production de bioGNV à Gennevilliers

Le SIGEIF et GRDF envisagent la production de bioGNV à Gennevilliers
Associés à six autres partenaires, le SIGEIF et GRDF ont signé une convention visant à étudier la mise en place d’une unité de production de biogaz à Gennevilliers, dans le département des Hauts de Seine. Du biométhane qui pourrait notamment servir à l’alimentation de véhicules GNV.
 
Signée ce jeudi 26 janvier, cette convention de partenariat a été initiée par le SIGEIF, le Syctom et GRDF et regroupe la ville de Gennevilliers, Haropa-Ports de Paris, la Chambre interdépartementale d’agriculture d’Île-de-France et le Groupement national de la restauration. Objectif : développer, sur le site du port de Gennevilliers, un ambitieux projet d’unité de production de biogaz.
 
Au cours des 24 prochains mois, un comité de pilotage sera chargé de conduire les études de faisabilité nécessaires, de l’implantation à l’approvisionnement jusqu’au modèle économique.
 
Pour les différents partenaires, il s’agit de valoriser la filière agricole francilienne tout en respectant les obligations de la loi  de transition énergétique pour la croissance verte qui prévoit 10 % de gaz d’origine renouvelable dans la consommation de gaz d’ici à 2030.
 

Du bioGNV pour les stations du Sigeif

Dans le domaine de la mobilité, le développement de ce nouveau site offre de belles opportunités pour la production de bioGNV. Un carburant vert et local qui pourrait à terme desservir les stations de ravitaillement en gaz naturel du Sigeif.
 
Pour rappel, une première station, la plus grande de France, a été inaugurée il y a quelques semaines à Bonneuil sur Marne (voir notre sujet). D’ici à 3 à 5 ans, le syndicat d’énergie francilien, porté par la SEM Sigeif Mobilités, ambitionne de déployer une dizaine de stations.

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire