Ile-de-France : les difficultés du bus électrique pourraient profiter au gaz naturel

25/07/2017 Michael TORREGROSSA Véhicule GNV, Bus GNV 0 commentaire(s)
Ile-de-France : les difficultés du bus électrique pourraient profiter au gaz naturel
A Paris et dans toute l'Ile de France, le déploiement du futur réseau de bus électriques se heurte à de nombreuses difficultés et semble causer des tensions entre politiques et représentants d’Ile-de-France Mobilités (ex STIF). Une situation qui pourrait profiter au développement des bus au biogaz.

"Le plan bus 2025 RATP n’a jamais été validé par Ile-de-France Mobilités" a souligné Marc Pélissier, président de l’AUT-IDF, reprenant les propos tenus par le directeur général d’Ile-de-France Mobilités, Laurent Probst, lors d'une réunion l’Association des usagers des transports d’Ile-de-France qui s'est déroulée début juillet.

Pour Paris, l'objectif 2025 est de remplacer l'intégralité de la flotte diesel, soit environ 4500, par 80 % de bus électriques et 20 % de bus au biogaz. Pour Laurent Probst, toujours cité par Marc Pélissier, l’objectif "devrait plutôt être 80 % gaz et 20 % électrique".

Une filière électrique qui manque de maturité

Si de nombreux constructeurs, dont Bolloré ou Alstom, se sont lancés dans l'aventure du bus électrique pour se positionner sur le marché francilien, la technologie compte de nombreuses contraintes techniques liées à l'autonomie et à la recharge. A cela s'ajoute les problématiques d'ordre économique. Entre l'investissement dans les bus et leurs coûteuses batteries et l'infrastructure de charge, l’opération risque de s’avérer particulièrement onéreuse.



Une situation qui pourrait profiter aux bus fonctionnant au biogaz, beaucoup plus matures sur le plan technologique et plus proche du diesel au niveau économique. Mais, une fois encore, la question de l’infrastructure n’est pas toujours simple. "L’adaptation des dépôts au gaz, quand elle est possible, se heurte à de longs délais" note le directeur d'Ile-de-France Mobilités.

Accélération en fin d'année

Malgré les difficultés rencontrées, pas question de ralentir. D’ici à la fin 2018, six lignes de bus de la région seront entièrement équipées de bus électriques. Dans toute l’Ile-de-France, l'acquisition de bus propres devrait connaitre une forte accélération en fin d'année avec le lancement d'un vaste appel d'offres par la RATP et Ile-de-France Mobilités pour l'acquisition de bus électriques et biogaz.

En parallèle, Ile de France Mobilités lancer un appel d'offres "moyenne et grande couronne" qui prévoit, en amont, un "test d’achat de plusieurs centaines de bus d’un gabarit de 12 mètres". Des acquisitions réparties sur trois ans maximum avec des bus livrés à partir de 2019.

"Ce marché test permettra d’acquérir des véhicules de tout type de motorisation alternative au diesel telle que le bioéthanol, l’électrique ou le GNV. Il devra également confirmer la pertinence pour Ile-de-France Mobilités d’acheter en direct les matériels roulants bus" souligne le communiqué d'Ile-de-France Mobilités. Jusqu'ici, les bus "Grande Couronne" étaient directement achetés par les opérateurs.

Source : Ville Rail & Transports 

Tags :Ile-de-FranceSTIFIle-de-France Mobilités

Pays : France



Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post


Sponsors 2017
Soutien institutionnel