Mobilité en Europe : la coalition GD4S appelle à une approche du puits à la roue

Mobilité en Europe : la coalition GD4S appelle à une approche du puits à la roue
Les principaux distributeurs de gaz en Europe ont rencontré ce jeudi 21 juin à Bruxelles la Commissaire européenne aux transports, Violeta Bulc. L’occasion de rappeler l’importance du gaz renouvelable dans la mobilité et d’appeler à une politique plus équitable vis-à-vis des carburants alternatifs et du calcul de leurs niveaux d’émissions.
 
Organisée au lendemain d’une table ronde mise en place par la coalition GD4S (Gas Distributors For Sustainability) autour du gaz naturel renouvelable et de la décarbonation des transports, la rencontre s’est déroulée en présence d’Edouard Sauvage, Directeur Général de GRDF, de Dan Pantilie, Directeur Général de Distrigaz Sud Retele (Roumanie), de Gabriel Sousa, Directeur Général de Galp Gás Natural Distribuição (Portugal), de Nuria Rodriguez Peinado, Directeur Général de Nedgia (Espagne), et de Paolo Gallo, Directeur Général d’Italgas (Italie).
 
Pour les distributeurs, il s’agissait de présenter à la Commissaire les réussites des solutions gaz déjà mises en œuvre dans le domaine de la mobilité et de formuler plusieurs vœux pour accélérer la décarbonisation des transports en Europe sans écarter le GNV et sa déclinaison renouvelable.
 
 

Approche « puits à la roue »

Alors que les politiques européennes sont aujourd’hui concentrées sur les émissions à l’échappement, favorisant de fait les technologies électriques et à hydrogène, les distributeurs de gaz appellent au développement d’une approche dite « du puits à la roue » permettant de tenir compte des émissions sur l’ensemble du cycle de vie des véhicules. Une façon d’assurer une comparaison plus juste entre les différents carburants. Dans le cas du GNV, il s’agit de mieux valoriser le biogaz qui permet de réduire de 90 % les émissions de CO2 sur l’ensemble du cycle de vie, plaçant le bioGNV à quasi égalité avec l’électrique en termes de gaz à effet de serre.
 
Pour les véhicules légers, les distributeurs demandent également l’harmonisation des législations européennes dans les secteurs de l’énergie et de la mobilité pour « favoriser les investissements innovants ».  

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire