Le Port du Havre prépare l'avitaillement en GNL des navires

Le Port du Havre prépare l'avitaillement en GNL des navires
Le Port du Havre est en passe de devenir le premier port français à proposer un système d’avitaillement en gaz naturel liquéfié (GNL) pour les navires.
 

Ce mardi 3 mai, le port du Havre a inauguré son premier avitaillement en GNL avec l’Aida Prima, un navire opéré par la compagnie allemande Aida Cruises, filiale allemande de la société italienne Costa Croisières. Un essai « à vide » puisqu’il ne s’agissait que de valider les différentes manœuvres dans les différents ports d’attache avant la mise en service effective du navire.
 
Flambant neuf et tout droit sorti des chantiers japonais de Mitsubishi Heavy Industries, le paquebot est le premier des deux navires commandés par Aida Cruises en 2011. Long de 300 mètres et capable d’embarquer jusqu’à 3400 passagers et 900 membres d’équipage, il fera escale chaque semaine au Port du Havre jusqu’à fin octobre. 
 
Coordinateur du projet européen SAFE SECA (Study for Alternative Fuels and Experiment in SEine and Channel Area), le port du Havre souhaite ainsi répondre aux réglementations européennes actuelles et futures en matière d’émissions en proposant le GNL, notamment concernant les taux de souffre, passés de 1 à 0,1 % depuis le 1er janvier 2015, pour les navires opérant en mer Baltique, mer du Nord, Manche (zone Seca). En 2020, un palier supplémentaire sera franchi, les taux de souffre passant à 0,5 % dans les eaux européennes hors Seca.

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire