Au Québec, Magog récolte ses déchets avec des camions-bennes au gaz naturel

Au Qubec, Magog rcolte ses dchets avec des camions-bennes au gaz naturel
Au sud-est du Québec, la ville de Magog vient de convertir sa flotte de camions-bennes au gaz naturel grâce à l’initiative de Sani Estrie, en charge de la collecte des déchets de la municipalité, qui vient d’intégrer cinq véhicules GNV à sa flotte.

Si Sani-Estrie n’avait aucune obligation de passer au GNV, la société a souhaité prendre dès maintenant les devants. « Personne ne nous avait demandé ces camions, mais nous avons tout de même décidé d'aller de l'avant avec une technologie plus dispendieuse à l'achat, mais beaucoup plus écologique sur le moyen et le long terme. Ces véhicules connaissent déjà une grande popularité aux États-Unis. On a décidé de faire le move maintenant au lieu d'attendre encore quelques années. Choisir le GNC avant que la demande soit exprimée par nos clients fait de Sani-Estrie un véritable précurseur dans le domaine » précise Sylvain Gagné, vice-président directeur général de Sani-Estrie.

Pour faciliter l’approvisionnement, Gaz Métro a également participé au projet en fournissant une station de ravitaillement GNV sur le site de l’opérateur. Celle-ci est en fonction depuis début juillet.

Moins d’entretien et plus d’économies

Pour Sani-Estrie, l’usage de ces camions-bennes au GNV devrait permettre de réduire les frais d’entretien mécanique vis-à-vis des moteurs diesel avec des performances équivalentes.

« L'autonomie du camion alimenté au GNC est la même, litre pour litre, que ceux alimentés au diesel. Cependant, comme les prix du gaz naturel sont beaucoup plus stables, on pense qu'il y a des économies à faire de ce côté-là, surtout pour nos clients » ajoute Sylvain Gagné qui prévoit de porter sa flotte à 30 véhicules dans les cinq ans à venir. 

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire