Stations GNV : la France comptera 125 points d'avitaillement d'ici fin 2017

Stations GNV : la France comptera 125 points d'avitaillement d'ici fin 2017
L’AFGNV profite de la Semaine Internationale du Transport et de la Logistique (SITL) pour faire le point sur le déploiement du réseau de stations GNV en France. Selon les chiffres de l’association et de ses adhérents, quelque 50 stations supplémentaires seront inaugurées d’ici à la fin de l’année, portant à 125 le nombre de points d’avitaillement en gaz naturel disponibles dans l’hexagone. De quoi positionner la France comme le premier réseau pour poids-lourds en Europe.
 
En tenant compte des nombreux projets en cours, l’Association Française du Gaz Naturel pour Véhicules annonce le déploiement de 50 nouvelles stations GNV publiques – dont 20 GNLC et 30 GNC – en France d’ici à fin 2017. Venant compléter les stations déjà existantes, celles-ci porteront à 125 le nombre total de points d’avitaillement disponibles, dont 100 GNC et 25 GNL).
 
Au total, quelque 50 millions d’euros seront investis par une quinzaine d’opérateurs pour déployer ces nouvelles stations. Dans la multitude de projets en cours, on notera une vingtaine de stations pour GNVert et une dizaine pour Total et AS24 cette année. Le reste est réparti entre d’autres acteurs comme Endesa, Proviridis ou Gas Natural Fenosa.


 

En ligne avec les objectifs de la filière

Pour l’AFGNV, ces prévisions de mise en service sur l’année 2017 sont en ligne avec les objectifs établis par la filière dans son plan d’action diffusé en mars 2016 et vont bien au-delà des ambitions du Cadre National d’Action pour le développement des Carburants Alternatifs (CANCA) présenté par a France à la Commission Européenne en réponse à la Directive AFI. Remis le 7 février dernier, le rapport avait été largement critiqué par la filière et visait un objectif de seulement 80 points d’avitaillement GNC d’ici 2020.
 
Aujourd’hui, force est de constater que les déploiements iront bien plus loin. « Au-delà de 2017, les projections communiquées à l’association par les porteurs de projets de stations conduisent à une estimation de 180 points d’avitaillement à fin 2018 » souligne le communiqué de presse de l’AFGNV. La filière semble donc en bonne voie d’atteindre l’objectif de 250 points d’avitaillement GNV à l’horizon 2020.


 

Le premier réseau poids lourds d’Europe

 
« La France se positionne désormais comme le premier réseau GNV pour les poids-lourds en Europe » souligne le Président de l’AFGNV, Jean-Claude Girot, faisant référence à l’intérêt des transporteurs pour la solution gaz.
 
Selon les chiffres communiqués par l’association, le parc de poids-lourds GNV atteindra 1400 véhicules d’ici fin 2017, soit deux fois plus qu’en 2016.
 

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire