TEPCV : Le Pays de Salers mise sur le GNV et le biogaz

10/01/2017 Michael TORREGROSSA Biogaz, Véhicule GNV, 0 commentaire(s)
TEPCV : Le Pays de Salers mise sur le GNV et le biogaz
Station d’avitaillement, autolib’ au gaz, BOM au bioGNV et équipement de sa flotte… la communauté de communes du Pays de Salers (Auvergne-Rhône-Alpes) mise sur le GNV et le biogaz dans le cadre de son nouveau programme TEPCV.
 
Pour sa seconde labellisation en tant que « Territoire à énergie positive pour la croissance verte », la communauté du Pays de Salers a prévu d’investir massivement dans le biogaz et le GNV. Au total, la communauté de communes a débloqué un budget de 1.8 millions d’euros dont 1.5 millions seront financés par le ministère de l’écologie.
 

Du biogaz au bioGNV

Après une première installation réalisée au sein de la coopérative fromagère de Saint-Bonnet-de-Salers, le programme TEPCV doit permettre de financer un second méthaniseur. Installé dans la zone d’activités des Quatre-Routes de Salers, ses travaux débuteront à compter du mois d’avril et permettront de produire du gaz vert pour alimenter un futur hôtel d’entreprises, en construction lui aussi.
 
Pour cette seconde installation, les élus veulent aller encore plus loin dans la valorisation du biogaz produit en choisissant une utilisation particulièrement vertueuse. « On s'est dit, on produit notre gaz naturel, donc on produit notre biocarburant pour nos véhicules » résume Bruno Faure, président du Pays de Salers.
 

Une première station d’avitaillement

Avec un budget évalué à environ 700.000 euros, la communauté de communes s’apprête à initier la construction d’une première station d’avitaillement. Egalement située sur la zone d’activités des Quatre-Routes de Salers, celle-ci servira notamment à alimenter en bioGNV les véhicules utilisés par l’intercommunalité et les collectivités membres.
 
« On va devoir changer notre parc » précise Bruno Faure qui prévoit un investissement de 630.000 euros pour l’acquisition de nouveaux camions bennes au gaz naturel, également financés par le programme TEPCV.
 
« Nous allons encourager tout le monde à rejoindre cette aventure du biogaz. On va sensibiliser les élus sur le fait de prendre en compte cette possibilité là dans le renouvellement de leurs véhicules » ajoute le Président du Pays de Salers, interrogé par le quotidien La Montagne, annonçant également vouloir inciter la coopérative fromagère de Saint-Bonnet-de-Salers à s’équiper de camions fonctionnant au gaz naturel.
 

Vers un Autolib’ au gaz naturel

Du côté des services, le Pays de Salers compte lancer une version rurale de l’Autolib’. Sauf que les voitures ne fonctionneront pas à l’électricité mais au gaz naturel. Doté d’un budget de 130.000 euros, ce micro-service devrait compter 3 véhicules GNV mis à disposition des habitants.  
 
Et si le gaz prend une grosse partie du financement du programme TEPCV, la communauté de communes s’engage également sur d’autres sujets comme le déploiement d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques et la promotion de nouvelles activités touristiques en faveur de la mobilité douce comme le VTT et le bateau électrique.
 
Source : La Montagne

Tags :AuvergnePays de SalersTEPCV

Pays : France




1 commentaire


Publié le 11/01/2017 à 13:14 par Alain
Bravo, un bel exemple pour les autres territoires. Si les particuliers avaient le droits d’installer des compresseurs à domicile le succès serait encore plus grand!

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post


Sponsors 2017
Soutien institutionnel