421 véhicules GNV immatriculés en Belgique au premier semestre 2015

421 vhicules GNV immatriculs en Belgique au premier semestre 2015
S’il n’atteint pas encore des sommets, le véhicule GNV poursuit sa progression en Belgique. Au cours des 6 premiers mois de l’année, 421 unités ont été immatriculées.

Lentement mais sûrement, la voiture GNV poursuit sa progression en Belgique. Alors que seulement 75 véhicules étaient immatriculés en 2012, le segment connait une forte progression depuis ces dernières années avec 917 exemplaires écoulés l’an dernier. Une tendance qui semble se poursuivre au cours du premier semestre 2015 avec 421 immatriculations enregistrées.

Un potentiel « sous utilisé »

Si le secteur progresse, la Belgique conserve un certain retard sur d’autres pays européens comme l’Allemagne et l’Italie. Pour Joost Kaesemans, porte-parole de la Febiac, la Fédération belge de l'automobile, le potentiel du GNV est « sous-utilisé » en Belgique.

« Nous avons pourtant un approvisionnement suffisant en gaz, avec un réseau dense. Et pour le fret léger et lourd, le gaz représente une meilleure alternative que l'électrique. Cela peut constituer une bonne étape intermédiaire entre les moteurs à combustion interne conventionnels et d'autres alternatives » indique t-il dans un article publié sur le site internet 7sur7.be.

Des stations indispensables

Pas de marché sans stations ! Si les opérateurs belges font de gros efforts pour développer le réseau de stations, il reste encore beaucoup à faire pour mailler le territoire et inciter les constructeurs à investir le marché.

Pour Joost Kaesemans, les opérations de promotion sont également essentielles, notamment pour les entreprises qui ont encore trop souvent tendance à s’orienter vers des modèles essence ou diesel.

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire