Volkswagen : le GNV est un second pilier après l'électrique

22/12/2016 Michael TORREGROSSA VĂ©hicule GNV, Voiture GNV 0 commentaire(s)
Volkswagen : le GNV est un second pilier après l'électrique
S’il investit aujourd’hui massivement dans l’électro-mobilité, le groupe allemand demeure positionné sur le véhicule au gaz naturel qu’il présente comme un « second pilier » après l’électrique. Représentant GNV du groupe Volkswagen, Jens Andersen détaille sa vision de la filière au site allemand Medium.

« Volkswagen est conscient de son rôle pour contribuer à décarboniser le secteur des transports. C’est pourquoi nous investissons massivement dans l'électro-mobilité. A notre avis, il ne suffit cependant pas de jouer la seule carte de la voiture électrique. En Allemagne, il nous faut une seconde alternative écologiquement viable pour les personnes qui ne prendront pas en considération le véhicule électrique et qui souhaitent contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air sans avoir à payer plus cher. Cette alternative, c’est le GNC, tout les experts sont d’accord » avance Jens Andersen dans une entrevue diffusée par le média allemand Médium. Celui-ci rappelle également les vertus écologiques du gaz et l’engagement du groupe dans le développement de sa version renouvelable, le biogaz, à travers le projet e-Gas porté par Audi. 

Question de volonté

Si les ventes de véhicules GNV tendent à reculer en Allemagne, Jens Andersen rappelle que tout reste affaire de volonté politique et industrielle, prenant pour exemple l’Italie où la mise en œuvre d’un plan d’action commun a permis la percée du gaz carburant. Déjà premier pays européen du GNV, l’Italie entend même tripler le volume de véhicules gaz en circulation dans les prochaines années rappelle t-il.

De nouveaux concepts marketing

S’il reste particulièrement discret quant au plan d’action du groupe dans les années à venir, Jens Andersen indique travailler sur de nouveaux concepts marketing à destination des flottes. Objectif : mieux positionner les carburants alternatifs, et notamment le GNV, vis-à-vis des professionnels.

Quant à savoir si Volkswagen et ses marques sœurs étendront leur gamme GNC dans les années à venir, si rien n’est encore précisé pour le moment, il y a fort à parier que le groupe accélère son offensive pour mieux positionner son offre. 

Tags :VolkswagenJens Andersen



Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post


Sponsors 2017
Soutien institutionnel