Bus GNV : situation en France, couts, bilan environnemental, modèles

Bus GNV : situation en France, couts, bilan environnemental, modèles
Intéressé par l’implantation de bus GNV dans votre flotte ? Situation du marché, coût, bilan environnemental, modèles disponibles, contraintes techniques et opérationnelles etc… Gaz-Mobilité vous dit tout sur le bus au gaz naturel.


 

Le marché du bus GNV en France

Si les premiers bus au gaz naturel ont fait leur apparition en France dès le début des années 90, ce n’est qu’à partir de 1998 que le marché a commencé à se développer dans l’hexagone.
 
Au 1er janvier 2015, 11% du parc français circulait au GNV (2 381 véhicules). Les plus grosses flottes se situent à Lille, Bordeaux, Nantes et Toulouse.
 
En Europe, la Russie (10 000 véhicules GNV) l’Arménie (17 300 véhicules) et surtout l’Ukraine (232 788 véhicules) figurent parmi les leaders dans l’utilisation de bus fonctionnant au gaz naturel.


 

Les avantages environnementaux du bus GNV

Aujourd’hui, la nouvelle génération de bus GNV est une excellente alternative par rapport aux équivalents diesel et répond largement aux exigences de la norme Euro 6.
 
Outre la réduction des Nox, Particules et Hydrocarbures, la combustion du gaz naturel ne produit ni oxyde de soufre, ni plomb, ni poussières et peu d’oxydes d’azote.
 
Ci-dessous, un graphique issu d’un rapport réalisé par la Centrale d’Achat du Transport Public (CATP) et l’ADEME, dresse un bilan environnemental des différentes technologies issu de tests sur banc roulants réalisés par l’UTAC.


 

Prix et TCO d’un bus au gaz naturel

S’il reste beaucoup moins vertueux qu’un bus fonctionnement à l’électricité ou à l’hydrogène, le bus au gaz naturel est particulièrement bien placé en termes de coût total de possession.
 
Malgré un prix d’achat initial et un entretien plus élevés qu’un équivalent diesel (respectivement +20 et +34 %), le bus GNV parvient à limiter ses surcoûts grâce aux économies réalisées à l’usage et à un tarif carburant particulièrement favorable. Résultat : sur une durée de 12 ans, le surcoût estimé est en moyenne 8% plus importants que ceux d’un Euro 6 thermique (rapport CATP).


 

Bus GNV : quels sont les modèles disponibles ?

Beaucoup moins large que le diesel, le choix en matière de bus au gaz naturel va du bus standard de 12 mètres au bus articulé de 18 mètres.

Pour plus de détails sur les modèles commercialisés en France, n’hésitez à suivre le lien ci-dessous :
 
Bus GNV : les modèles commercialisés en France
 

Quelles contraintes liées à l’exploitation de bus GNV ?

Avec des performances similaires au diesel, le bus GNV n’est pas particulièrement difficile à intégrer dans une flotte existante.
 
Néanmoins, les réseaux qui choisiront de s’équiper devront prendre en compte les contraintes techniques liées à l’exploitation de bus au gaz, notamment pour toute la partie ravitaillement et dépôt qui doivent respecter une série de normes de sécurité : ventilation, outillage, détecteur de gaz etc…
 
Quant à l’infrastructure de ravitaillement, celle-ci peut-être directement intégrée au dépôt avec une énergie directement raccordée au réseau qui peut être également renouvelable grâce aux garanties d’origine. Compte tenu du dimensionnement des stations, généralement configurées en « bas débit », le remplissage se fait habituellement durant la nuit.
 
Trouver un opérateur pour ma station GNV

Partager cette page