Le Livre-Vert de la FNTR identifie le GNV comme carburant alternatif le plus prometteur

Le Livre-Vert de la FNTR identifie le GNV comme carburant alternatif le plus prometteur
Alors qu’elle concluait récemment un partenariat avec GrDF pour l’accompagner autour de la thématique du GNV (voir notre article), la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers (FNTR) a publié il y a quelques semaines un Livre-Vert qui identifie le gaz naturel comme carburant alternatif le plus prometteur pour la filière.

Constitué d’une soixantaine de pages, le Livre-Vert dresse le bilan de la pollution liée au transport et analyse l’évolution positive des émissions polluantes au cours des dernières années. Dans sa seconde partie, le Livre-Vert s’intéresse davantage aux solutions alternatives au diesel, aujourd’hui prédominant dans le transport routier de marchandises, et identifie le GNC et le GNL comme carburants les plus prometteurs pour la filière.

Des atouts pour l’environnement

Selon une étude Iveco/Renault Trucks certifiée par le Ministère espagnol des Sciences et Technologies et relayée dans le rapport, les véhicules lourds alimentés au gaz naturel permettent de diminuer les NOx de 27 % et les particules de 84 % par rapport à un équivalent diesel Euro 6 et offrent un bilan carbone quasi-nul en cas d’utilisation de biométhane.


 

Des freins à lever

Si le carburant GNV est présenté comme particulièrement prometteur pour l’avenir du transport routier, le Livre-Vert plusieurs freins à lever pour permettre l’essor de la filière avec, en premier lieu, le nombre trop limité de stations publiques associée à une offre constructeurs encore restreintes.

Le rapport met également en exergue les limites d’autonomie du GNV par rapport au gazole (400-500 pour le GNC et 800-900 km pour le GNL).

Tags :FNTRLivre-Vert du Transport Routier de Marchandises

Pays : France



Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post


Sponsors 2017
Soutien institutionnel