BioGNV – Les professionnels réclament un soutien politique à la filière

15/06/2014 Michael TORREGROSSA Véhicule GNV, 0 commentaire(s)
BioGNV – Les professionnels rclament un soutien politique  la filire
A travers la publication d’un livre blanc, les professionnels du Club du BiogazBio se mobilisent pour réclamer un soutien politique à la filière du GNV.

Manque de véhicules français roulant au GNV/BioGNV et de stations de ravitaillement, absence d’objectifs gouvernementaux etc… les professionnels dénoncent les nombreux obstacles qui entravent le développement de la filière et plaident pour l’envoi d’un signal clair à destination des constructeurs.


Objectif – 200.000 véhicules légers au GNV à l’horizon 2020

Parmi les 17 propositions du Club Biogaz figure un objectif de déploiement de quelques 200.000 véhicules légers et 20.000 véhicules lourds fonctionnant au GNV.

Le Club BioGaz préconise également d’accélérer le déploiement des stations de ravitaillement avec un objectif d’une pompe au GNV au moins tous les 150 kilomètres.


La France en retard

Selon le Club biogaz, la filière du GNV ne représente à ce jour que 0,04% du parc national des véhicules, contre 1,87% en Italie, 0,2% en Allemagne et 0,9% en Suède.

Pour permettre à la France de rattraper son retard, la Club Biogaz appelle à une modification de la réglementation liée à la capacité des bonbonnes embarquées pour permettre une augmentation de l’autonomie de 10 % et demande à l’Etat de montrer l’exemple en intégrant des véhicules au GNV à sa propre flotte, en application de la loi sur l’air de 1996 imposant 20 % de véhicules propres dans les administrations.

Tags :Club Biogaz

Pays : France



Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post


Sponsors 2017
Soutien institutionnel