A Madrid, les économies considérables d'une auto-école au GNV

A Madrid, les économies considérables d'une auto-école au GNV
Les écoles de conduites consomment de grandes quantités de carburants conventionnels. Des hydrocarbures chers et polluants qui pourraient bientôt être abandonnés au profit du gaz naturel. A Madrid, une auto-école réalise des économies colossales avec des Seat Leon au GNV.

Comment faire baisser le prix des cours de conduite, délester la facture d'énergie des auto-écoles et épargner l'atmosphère de rejets trop polluants ? Dans la capitale Espagnole, une école de conduite semble avoir trouvé la solution : elle opère une flotte de de cinq Seat Leon au gaz naturel compressé (GNC).

Plusieurs milliers d'euros d'économies annuelles

Les bénéfices sont cinglants et immédiats : Gala Autoescuela réalise 4000 euros d'économie chaque année par rapport à une flotte identique roulant au diesel.

Chaque véhicule au GNC permet d'éviter 800 euros annuels de dépenses en carburant conventionnel. Le gaz naturel coûte en effet deux fois moins cher que l'essence et 30% moins cher que le diesel à la pompe. Un prix bas très avantageux pour des véhicules-école qui parcourent 250 kilomètres par jour et opèrent 2500 heures de conduite chaque année.

Une journée de cours = 10 € de gaz naturel

Avec un seul plein de GNC à 20 euros, un véhicule peut parcourir 550 kilomètres. Et tous les ans, 250 000 km sont parcourus par la flotte de l'auto-école Madrilène. Leurs Seat Leon ne consomment pas plus de 10 euros de gaz naturel par jour.

Outre l'avantage environnemental qui permet d'éviter 85% des rejets des redoutables oxydes d'azote responsables de milliers de décès chaque année, le gaz naturel pour véhicule est une solution très économique.

Tags :SeatSeat Leon GNVMadrid

Pays : Espagne



Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post


Sponsors 2017
Soutien institutionnel