Utilitaires, poids-lourds et autocars GNV : Paris détaille ses aides 2018

Utilitaires, poids-lourds et autocars GNV : Paris détaille ses aides 2018
Annoncée en décembre par Anne Hidalgo et validée lors du dernier Conseil de Paris, les nouvelles aides de la capitale sont effectives depuis le 1er janvier et identifient clairement le GNV comme l'une des alternatives à soutenir.

Au total, plus de 27 mesures ont été mises e place et viennent compléter celles déjà instaurées depuis 2015. Dans le domaine du gaz naturel, deux catégories sont identifiées : les utilitaires et les autocars.

De 1.000 à 9.000 € pour les utilitaires et les poids-lourds

Octroyée aux entreprises enregistrées à Paris, dans le Val de Marne, en Seine-Saint- Denis ou dans les Hauts- de- Seine, l’aide est destinée aux auto-entrepreneurs, aux très petites entreprises (TPE), aux petites et moyennes entreprises (PME) comptant au plus 50 salariés.
 
Ouvert pour tout achat d’un véhicule neuf, en achat intégral ou en location longue durée, le dispositif distingue trois catégories de subventions avec une aide allant de 1000 à 9.000 € HT.
 
1.000 € HT Véhicules à quatre roues conçus pour le transport de marchandises et homologués dans les catégories de véhicules L6e-BU et L7e-CU
6.000 € HT Véhicules utilitaires au PTAC strictement inférieur à 3.5 tonnes dont les codes nationaux (colonne J1 de la carte grise) sont CTTE, VTSU, VASP ou Deriv-VP
9.000 € HT Poids-lourds dont le poids total autorisé en charge est strictement supérieur à 3,5T
 
 
Dans sa délibération, le Conseil de Paris précise que le nombre d’aide est limité à 1 par an pour les auto-entrepreneurs et à 5 par an pour les TPE et PME. En cas d’acquisition en location longue durée, le professionnel devra s’engager sur une durée minimale de 24 mois.


 

9.000 € HT pour les autocars

S’appliquant à toute l’Ile de France, l’aide à l’acquisition d’autocars au gaz naturel est réservée aux entreprises comptant au plus 150 salariés et enregistrées sous le compte NAF 4939B. Les entreprises sollicitant la prime devront être détentrices d’un statut d’abonné en cours de validité au dispositif « PASS Autocar », sous-catégorie « transport à la demande ».
 
Forfaitaire, le montant de l’aide s’élève à 9.000 € HT et s’applique en cas d’acquisition d’un véhicule neuf en achat intégral ou en location avec un engagement minimal de 24 mois.
 
Le nombre d’aides est limité à 5 par an et par entreprise.
 

D’autres secteurs oubliés

Si la reconnaissance du gaz naturel dans les nouveaux dispositifs parisiens s’avère une excellente nouvelle pour toute la filière, d’autres auraient également pu intégrer le gaz comme alternative.
 
Limitée aux véhicules électriques, hydrogène et hybride rechargeable, l’aide de 2.000 € à 6.000 € dédiée aux taxis aurait très bien pu intégrer les modèles roulant au gaz naturel. Idem pour les auto-écoles dont l’aide de 6.000 € est exclusivement réservée aux véhicules à batteries… d’autant que des expériences menées sur le sol espagnol ont montré de très bons résultats (voir notre article)…

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire