Primagaz : « Nous aurons 14 stations GNV d’ici fin 2019 »




Directeur Business Developement de Primagaz, François Brunero revient sur les ambitions du groupe en matière de stations GNV avec viaGrandParis. 

« Il y a un très bon alignement des planètes dans la volonté politique, dans la volonté d’un certain nombre d’acteurs et de donneurs d’ordre pour réduire l’impact carbone du transport routier. Nous mettons en place une infrastructure avec une volonté d’avoir un réseau de stations publiques ouvert à tous. Dans la mesure ou on parle de véhicules gaz, on parle aussi bien de madame tout le monde, qui doit pouvoir accéder à sa station avec sa carte bleue, que du professionnel qui a sa monétique habituelle. L’idée, c’est de déployer une vingtaine de stations d’ici fin 2020. On en a déjà quatre en service et en aurons 14 d’ici fin 2019 » explique François Brunero qui revient sur le lancement de GasFly, une application mobile dédiée aux chauffeurs.
 
« Une des idées pour aider les transporteurs à franchir ce pas, c’est d’avoir une application qui leur facilite la vie et qui leur permette de savoir en temps réel la disponibilité de l’outil. La où le maillage est important, un incident n’a aucune conséquence. Par contre, quand le maillage est plus faible, il faut que l’incident soit connu tout de suite. Pour nous c’est une notion de service client fondamentale » justifie le représentant de Primagaz.

Partager cette page

A voir également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai