En Allemagne, Shell mise sur le bioGNL pour les poids lourds

En Allemagne, Shell mise sur le bioGNL pour les poids lourds
La décarbonisation du trafic de poids lourds en Allemagne est en marche. Le réseau de stations GNL de Shell va être étendu à 35-40 sites. Une initiative qui offre au secteur du transport routier la possibilité de réduire son empreinte carbone d’un million de tonnes de CO2 par an, dans la première moitié des années 2020.
 
La compagnie pétrolière prévoit d’utiliser le bioGNL pour fournir à ses clients un carburant abordable et neutre en dioxyde de carbone. Une approche qui couvre toute la chaîne de valeur et intègre le recours à un gaz liquéfié d’origine renouvelable.
 
Au-delà de l’investissement dans l’infrastructure, la conversion au GNL de la flotte de pétroliers du groupe est également à l’étude. Fabian Ziegler, Président de Shell Allemagne, a déclaré : « Nous voulons contribuer à la réalisation de l'Accord de Paris de réduire les émissions nettes de CO2 des produits énergétiques vendus par Shell d'environ 20 % d'ici 2035, et de moitié environ d'ici 2050. Là où d'autres préfèrent attendre de nouvelles technologies qui ne seront peut-être pas disponibles avant plusieurs années, nous ne voulons pas perdre de temps. La technologie du GNL est déjà mature, disponible et compétitive avec le support adéquat. »


 

Shell déjà investi dans la mobilité verte

Cette initiative complète l’investissement de Shell dans les carburants alternatifs, tels que le diesel synthétique tiré du gaz naturel, le gaz naturel comprimé ou le biodiesel.
 
« Les clients ont des besoins différents et les technologies évoluent à des rythmes différents. Notre mission est d'offrir à chaque client - professionnel ou privé - une alternative plus propre et plus compétitive à la mobilité. Nous pensons également que le changement vers un avenir plus propre nécessite une coopération entre l'industrie de l'énergie, les constructeurs automobiles, les clients, les politiciens et les autorités afin que chacun puisse jouer son rôle dans le redressement énergétique » précise Jan Toschka, directeur général de la vente au détail pour l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse.
 
Sous réserve des approbations réglementaires, les prochains sites du programme de construction de stations-service de GNL de Shell en Allemagne comprennent Recklinghausen, Hermsdorf, Kirchheim/Teck, Weinsberg et la région de Cologne dans les mois à venir. D'autres devraient suivre rapidement. Les emplacements possibles de l'usine de liquéfaction de gaz prévue sont actuellement à l'étude afin d'entamer dès que possible les évaluations nécessaires et un début de construction.
 
Source : Shell
 

Premium
Shell
Présent depuis plusieurs décennies dans le développement du Gaz Naturel Liquéfié, Shell s'engage maintenant à déployer le premier réseau européen de stations GNV le long des grandes routes et autoroutes de l'Union Européenne (RTE-T, réseaux transeuropéens de transport).
Envie de découvrir tous les acteurs de la mobilité gaz ? Retrouvez la liste de nos partenaires.
Partager cette page
Adeline ADELSKI Adeline ADELSKI
Journaliste
Passionnée par les enjeux de mobilité durable, Adeline aime informer et inspirer les lecteurs sur les dernières tendances et innovations dans ce domaine.

A lire également

Ajouter un commentaire