Auvergne-Rhône-Alpes : l'ADEME, la région et GRDF lancent le programme GNVolont'Air 2

Auvergne-Rhône-Alpes : l'ADEME, la région et GRDF lancent le programme GNVolont'Air 2
Considérée comme une extension du programme GNVolont’Air lancé en 2017, cette nouvelle aide régionale entend encourager l’émergence de 10 nouvelles stations sur le territoire via des subventions octroyées aux utilisateurs.

C’est parti pour GNVolont’air 2 ! Fort du succès du premier dispositif, l’ADEME, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et GRDF viennent de lancer le second volet de leur appel à projets régional. Comme pour le dispositif précédent, l’appel à projets vise à financer des projets favorisant l’émergence sur la région AuRA de nouvelles stations GNV et bioGNV raccordées au réseaux. Etalé sur la période 2017-2020, le premier programme avait permis de débloquer 2.2 millions d’euros d’aides pour financer 150 véhicules lourds fonctionnant au gaz naturel. Un parc qui a favorisé l’émergence de 12 nouvelles stations sr le territoire, dont 8 en service à mi-2020.
 

Jusqu’à 45 % du surcoût

Comme pour le dispositif précédent, ce ne sont pas les stations mais les véhicules qui sont subventionnés. Sont éligibles les entreprises et collectivités locales souhaitant acquérir un ou plusieurs véhicules GNV/BioGNV (poids lourds, autocars, autobus, bennes à ordure, véhicules utilitaires…) dans le cadre d'un projet de création d'une nouvelle station publique.
 
En matière de financement, le nouveau dispositif distingue deux grandes catégories de véhicules :
  • Les grands utilitaires et les poids-lourds dont le PATC s’étend de 3,5 à 7 tonnes. Ici, seules les entités s’engageant sur une part minimale de bioGNV (20 % dès 2020 et 30 % en 2025) peuvent prétendre à une aide forfaitaire de 2.000 €
  • Les poids lourds supérieurs à 7 tonnes (camions et autocars). Forfaitaire, l’aide est limitée à 3500 € si le bénéficiaire ne s’engage pas sur du bioGNV. Dans le cas contraire, le montant dépendra du surcoût du véhicule gaz par rapport à son homologue diesel. Le montant pris en charge dépendra également du type de bénéficiaire. Fixé à 45 % pour les PME (moins de 250 salariés), il sera limité à 35 % pour les collectivités et les grandes entreprises.
 

Sans bioGNV

Avec bioGNV (minimum de 20% dès 2020 et 30 % en 2025)

Grands utilitaires et poids-lourds dont le PATC s’étend de 3,5 à 7 tonnes

Non éligible

2000 €

Poids lourds supérieurs à 7 tonnes (camions et autocars)

3500 €

PME : 45% du surcoût

GE et collectivités : 35% du surcoût

 
« Le montant total de l’aide attribuée aux Partenaires d’un même projet est plafonné à 200 000 € » souligne le règlement de l’AAP régional. Les projets seront instruits « au fil de l’eau », c’est-à-dire dès réception des dossiers.
 

Objectif : 10 nouvelles stations

Ouvert pour un an et reconductible deux fois, l’appel à projets GNVolont’air 2 vise à favoriser le déploiement d’une dizaine de stations territoriales GNV/BioGNV supplémentaires dans les zones non encore équipées et hors métropoles (Lyon, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand et Grenoble.

En savoir plus : 

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire