Les camions GNV dispensés d'écotaxe sur les autoroutes allemandes

Les camions GNV dispensés d'écotaxe sur les autoroutes allemandes
A compter du 1er janvier 2019 et jusqu’au 31 décembre 2020, les poids-lourds fonctionnant au gaz naturel comprimé ou liquéfié seront exemptés de l’écotaxe appliquée sur le réseau autoroutier allemand.
 
Symbolique pour la filière, la mesure vient d’être approuvée par le Parlement allemand et donne aux véhicules fonctionnant au gaz naturel de plus de 7.5 tonnes des avantages similaires à ceux déjà accordés aux camions électriques.
 
En pratique, les poids-lourds GNC et GNL seront exonérés de la taxe sur la pollution atmosphérique appliquée sur les autoroutes. Un dispositif similaire au dispositif « Ecotaxe » qui n’a jamais pu être mis en application en France…
 
Appliquée en sus des traditionnels péages, cette taxe est aujourd’hui facturée entre 9.3 et 18.7 centimes par kilomètre en fonction du type de poids-lourds. Rapportée aux dizaines de milliers de kilomètres que peut parcourir un poids-lourd chaque année, sa disparition promet de belles économies aux transporteurs ayant choisi le GNV.
 
Un avantage à l’usage qui vient compléter les subventions gouvernementales. Annoncées en juillet dernier, celles-ci permettent de bénéficier d’une aide allant jusqu’à 12.000 € pour un camion GNL et jusqu’à 8.000 € pour un camion GNC.

Une décision saluée par Iveco. « L'Allemagne étant au centre de la logistique européenne, ces mesures décisives prises par les autorités du pays accéléreront considérablement la pénétration des groupes motopropulseurs alternatifs au gaz naturel sur le continent. L'impact sera massif » a déclaré Pierre Lahutte, Président de la marque italienne.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

1 Commentaire

  1. AlainPublié le 23/10/2018 à 19:13

    Et voilà exactement ce que la France aurait dû faire! Nos voisins sont des exemples et ont éprouvé des solutions qui fonctionnent mais non nous on laisse quelques bonnets rouges mettre fin à un plan national! Espérons maintenant que la Bretagne est à fond sur le gaz que nous allons pouvoir mettre en route nos portiques et appliquer la même politique! Il faut avantager les véhicules propres!!!! Je soutiens le GNV pour des emplois non délocalisable, une énergie produite et consommée sur place et surtout un air plus respirable pour des questions de santé publique!

Ajouter un commentaire