Corée du Sud : un vaste programme pour la construction de navires au GNL

Corée du Sud : un vaste programme pour la construction de navires au GNL
Volant au secours des chantiers navals en difficulté, le gouvernement sud-coréen a lancé un grand programme axé sur les navires au gaz naturel liquéfié.

Que faire pour aider un secteur d'activité en crise, dévoré par la concurrence étrangère ? Les diriger vers les énergies alternatives peut être une solution. C'est en tout cas l'option choisie par le gouvernement sud-coréen pour ses chantiers navals. Il a lancé un vaste plan pour orienter les petites et moyennes entreprises du secteur vers la construction de navires au gaz naturel liquéfié (GNL).

Ainsi, le Ministère du commerce, de l'industrie et de l'énergie va commander 140 navires GNL pour un montant de 1000 milliards de wons (794 millions d'euros). Une enveloppe de 1700 milliards de wons (1,35 milliards d'euros) sera également distribuée aux entreprises de construction navales les plus nécessiteuses. Des sommes considérables qui vont permettre au secteur de développer les technologies (moteurs, réservoirs, conduites...) nécessaires à leur transition vers le GNL.

Les projets-pilotes doivent s'achever en 2019 et les premiers navires livrés entre 2020 et 2025. Si le plan fonctionne, le secteur sud-coréen de la construction navale devrait retrouver des couleurs et parvenir à rivaliser avec ses principaux concurrents chinois et japonais.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire