Espagne - Une étude de l’ANFAC souligne le fort potentiel du GNV

Espagne - Une étude de l’ANFAC souligne le fort potentiel du GNV
Selon une nouvelle étude réalisée par l’ANFAC, l’association espagnole des constructeurs automobiles, le gaz naturel présenterait un fort potentiel de développement en Espagne. Selon les estimations de l’association, la flotte de véhicules au gaz augmenterait de 20 % chaque année. Selon l’ANFAC, le premier argument en faveur du gaz naturel est financier, son prix n’excédant pas 1 euros tandis que celui du pétrole et du diesel oscille entre 1.3 et 1.4 ¤. De nombreux avantages environnementaux Outre son faible coût, le gaz naturel est également plus propre que les carburants traditionnels. Selon l’Anfac, il réduit de 25 % les émissions de dioxyde de carbone (CO2) et n’émet pas d’oxydes d’azote ( NOx) ni de particules. Cette diminution des émissions est encore plus importante en cas d’utilisation du biométhane. En outre, les gaz d’échappement produits par le GNV sont inodores et sa combustion génère beaucoup moins de bruit qu’un véhicule diesel ou essence. Un autre point positif concerne l’autonomie, comparable à une voiture à essence. Aujourd’hui, l’Espagne compte environ 90 stations de ravitaillement en activité et une flotte de 4,000 voitures fonctionnant avec ce carburant, dont plus de la moitié appartenant à des flottes de véhicules privés. Nul doute que l’arrivée de nouveaux modèles sur le marché, notamment chez Seat et Volkswagen, permettra d’augmenter encore les parts de marché du GNV en Espagne.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire