Mobigaz : un appel à projets pour développer le GNV en Région Sud

Mobigaz : un appel à projets pour développer le GNV en Région Sud
Associant l’ADEME, GRDF et la Région Sud, ce nouveau dispositif régional souhaite favoriser l’émergence de dix stations GNV sur le territoire dans les trois ans à venir.
 
Avec pour ambition d'accélérer l'implantation de nouvelles stations publiques GNV sur le territoire de la région Sud, l’ADEME et GRDF ont lancé ce merdredi 30 septembre l’appel à projets « Mobigaz ». En pratique, le mécanisme du dispositif est directement inspiré du dispositif GNVolontaire lancé en région Auvergne Rhône Alpes. Pour augmenter la demande et soutenir le déploiement de nouvelles stations, l’aide est ainsi fléchée vers l’acquisition de véhicules.
 
« L’objectif de cet appel à projets est de favoriser l’émergence de 10 stations publiques supplémentaires. Il s’étalera sur trois ans » résume Yves Le Trionnaire, Directeur de l’ADEME en région Sud.
 

Jusqu’à 15.000 € d’aide 

Financée par l’ADEME et la Région Sud, l’aide allouée sera fonction de la catégorie de véhicules. A l’exception des voitures particulières, tous les véhicules au gaz dont le PTAC est supérieur à 1.7 tonnes sont éligibles. Répartie à parts égales entre l’ADEME et la région, l’aide pourra varier de 2.000 à 15.000 € par véhicule. Pour les bus et les autocars, l’ADEME portera seule le financement avec un montant plafonné à 15.000 €. Si les véhicules GNC seront privilégiés, ceux fonctionnant au GNL « ne sont pas exclus » fait savoir l’ADEME.
 
Doté d’une enveloppe de 600.000 €/an, l’appel à projets permettra de financer l’acquisition d’au moins 120 véhicules sur les trois ans du programme.

 
Comme pour GNVolontaire, les stations ne seront pas directement financées. « L’investisseur privé qui construit la station prend le risque mais en échange le transporteur s’engage à s’y avitailler pendant trois ans. Sur ces contrats, on demandera une part de biogaz d’au moins 10 % la première année » explique Jérôme Cicile, ingénieur transport à l’ADEME.
 
Pour pouvoir bénéficier de l’aide, les collectivités et entreprises intéressées devront se positionner dans un projet constitué d’au moins deux bénéficiaires distincts (personnes morales distinctes, chacune acquérant un ou plusieurs véhicules). « Le montant total de l’aide attribuée aux partenaires d’un même projet est plafonné à 200 k€ (1 station et x véhicules roulants) » souligne le cahier des charges de l’ADEME.

En savoir plus :

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire