Prime à la conversion : 3000 € d'aide pour l'achat d'une voiture GNV

Prime à la conversion : 3000 € d'aide pour l'achat d'une voiture GNV
Conditionnée à la mise à la casse d’un vieux véhicules essence ou diesel, la prime à la conversion sera élargie à compter du 1er juin pour relancer un secteur automobile largement impacté par la crise du Covid-19. Pour un véhicule fonctionnant au gaz naturel, l'aide gouvernementale peut aller jusqu'à 3.000 €.

Si les voitures fonctionnant au gaz naturel n’ont toujours pas le droit au bonus, elles restent éligibles à prime à la conversion. Introduite pour favoriser le remplacement des véhicules essence et diesel les plus anciens par des véhicules moins émetteurs en CO2, le dispositif va être temporairement élargi. Une mesure phare annoncée par Emmanuel Macron ce mardi 26 mai lors de la présentation du plan de relance automobile.

Un dispositif élargi

Reprenant le principe du système actuel, la nouvelle prime a considérablement élargi ses critères. Du côté des véhicules mis à la casse, le nouveau dispositif s’ouvre désormais à l’ensemble des véhicules classés Crit’Air 3, soit les véhicules essence immatriculés avant 2006 et véhicules diesel immatriculés avant 2011. Selon le communiqué du Ministère, 50 % du parc automobile français serait ainsi éligible à la nouvelle prime.

Jusqu’à 3.000 € d’aide

Toujours fonction des revenus moyens, le montant de l’aide a également été revu pour permettre de toucher davantage de ménage. Alors que l’attribution de l’aide maximale était limitée aux ménages dont le revenu fiscal de référence (RFR) était inférieur à 13 500 €, le nouveau dispositif intègre l’ensemble des ménages au RFR inférieur à 18 000 €. Selon Emmanuel Macron, trois quarts des français deviendraient ainsi éligibles au dispositif.

Classée dans la catégorie des véhicules thermiques, la voiture au gaz naturel peut bénéficier d’une aide maximale allant jusqu’à 3000 €. Réservée aux ménages les plus modestes, celle-ci se réduit à 1000 à 1500 € dans les autres cas. Déjà remisé à 18.750 € dans le cadre des offres lancées par Seat sur son stock, le Seat Arona TGI peut ainsi tomber à 15.750 € avec la nouvelle prime gouvernementale.

Aussi pour les utilitaires

Au-delà de la voiture particulière, la prime à la conversion concerne également le segment des utilitaires.

Un professionnel souhaitant mettre à la casse son vieil utilitaire essence ou diesel pourra ainsi bénéficier du même niveau d’aide en cas d’acquisition d’un utilitaire GNV tel que l’Iveco Daily Natural Power.

Un dispositif temporaire

La nouvelle formule de la prime à la conversion sera officiellement introduite à compter du 1er juin 2020. Destinée à permettre aux constructeurs d’écouler leurs stocks, elle sera limitée à un quota 200.000 véhicules.

Une fois ce seuil franchi, l’ancien barème sera réintroduit avec une prime maximale réservée aux ménages dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 13.500 €. Les critères d’éligibilité des véhicules seront également plus restreints. Seuls les véhicules diesel antérieurs à 2001 et les véhicules essence mis en circulation avant 1997 pourront bénéficier de la prime.

Partager cette page

A lire également

2 Commentaires

  1. Publié le 27/05/2020 à 18:29

    Et les stations GNV ???

  2. GuillaumePublié le 26/06/2020 à 12:54

    Bonjour,
    J’ai fait un devis pour une fiat panda twin-air gnv cette semaine.
    Nous avons un vieux véhicule ok pour la prime à la conversion et sommes éligibles niveau revenu.
    Mais apparemment la Fiat panda n’est pas éligible car elle émet 110g/km au GNV et 147g/km à l’essence. Qu’est-ce qu’on prend pour savoir si le véhicule est éligible ? le chiffre le plus haut ? la moyenne ?
    Il faut que ce soit en dessous de 137g/km ?
    Merci

Ajouter un commentaire