Projet BioMovLNG – Un corridor GNL français alimenté au bio-méthane

Projet BioMovLNG  Un corridor GNL franais aliment au bio-mthane
Si la France accuse aujourd’hui un sérieux retard en matière de stations GNL par rapport à certains de ses voisins européens, le projet BioMovLNG devrait changer la donne et prévoit l’installation de six nouvelles stations GNL dans l’hexagone d’ici à 2017.

Financé à hauteur de 2 à 3 millions d’euros par l’Union Européenne, le projet est porté par la société française PROVIRIDIS et représente un investissement global d’environ 11 millions d’euros.

Au total, le projet prévoit le déploiement de 6 stations GNL dédiées aux véhicules lourds d’ici à septembre 2017. Destinées à compléter les installations existantes (deux à ce jour), celles-ci seront situées à proximité de Lyon, Paris, Toulouse, Nancy, Arles et Valence (carte ci-dessous) et visent à créer un véritable corridor GNL sur le territoire français.

Du GNL issu du biogaz

Le projet de Proviridis comporte également un volet biogaz et prévoit une alimentation bio-méthane pour une partie du corridor.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire