Seat Arona TGi : le SUV au gaz naturel sera présenté au Mondial de Paris

Seat Arona TGi : le SUV au gaz naturel sera présenté au Mondial de Paris
Premier SUV au gaz naturel de la marque espagnole, le Seat Arona TGi sera présenté au Mondial de l’Automobile de Paris. Animé par trois réservoirs GNC, il autorise jusqu’à 400 kilomètres d’autonomie.
 
Après la Leon, la Mii et la récente Ibiza, l’Arona est la quatrième voiture GNV lancée par Seat qui profitera du Mondial de Paris pour annoncer le lancement de son offre gaz dans l’hexagone.
 
Conçu dans les quartiers généraux du constructeur, à Martorell, le Seat Arona TGi embarque un moteur bi-carburation 1.0 l essence-gaz de 90 chevaux piloté par une boîte manuel à six rapports. Annonçant jusqu’à 160 Nm de couple, l’Arona GNV autorise jusqu’à 172 km/h de vitesse maximale et 0 à 100 km/h franchi en 12.8 secondes.

400 km d’autonomie en GNC

Alimenté par trois réservoirs intégrés sous le plancher, à l’arrière, l’Arona TGi embarque jusqu’à 14.3 kilos de gaz naturel. De quoi parcourir jusqu’à 400 km avec un plein de GNC, soit une consommation moyenne de 3.57 kg/100 km. En sus de ses réservoirs gaz, l’Arona TGi embarque également un petit réservoir essence promettant 160 km d’autonomie d'autonomie supplémentaire. 

S’étalant sur 4138 mm, le Seat Arona TGi 79 mm plus long et 99 mm plus haut qu’une Ibiza. Malgré l’intégration des réservoirs au gaz naturel, l’Arona garde un volume de coffre confortable avec une capacité annoncée de 282 litres. C’est tout de même 118 de moins qu’une version thermique classique.
 

Commercialisation en France en 2019 

Pour Seat, la présentation de l’Arona TGi au Mondial de l’Automobile de Paris sera aussi l’occasion d’officialiser l’arrivée de son offre GNV sur le marché français. Commercialisation prévue pour 2019 !

Partager cette page

A lire également

1 Commentaire

  1. AlainPublié le 30/09/2018 à 21:05

    Dommage pas de vrai réservoir d’essence mais pourquoi ?! Je cherche à remplacer ma Punto Evo qui dispose de 13Kg de gaz et 45l d’essence un configuration idéal pour la France qui manque de stations GNV! Je ne comprends pas ce choix technique car l’autonomie est bien trop juste pour aller taquiner les diesels! Il faut plus de gaz ou plus d’essence mais avec "400km" d’autonomie qui seront plutôt 300km avec le pied légé aucune chance de séduire en dehors des citadins qui vont se tourner vers les hybrides pour la plupart et l’électrique pour le bobo écolo! Bref cette Arona va faire un flop comme le Zafira ecofuel GNV, le Touran TGI et la Seat Mii TGI...Bref toutes les versions avec trop peu d’autonomie. En plus les utilisateurs sont réfractaires à l’idée de gérer deux réservoirs c’est trop compliqué! (oui oui vous avez bien lu c’est trop compliqué) Les gens vont à la station quand le petit voyant s’allume et il serait temps d’avoir des voitures qu’avec du GNV et rien d’autre! Le GNV est en concurrence avec le flexfuel qui est bien plus simple à utiliser et nous savons tous que ce n’est pas la meilleur technologie qui gagne un marché mais la plus simple et pratique à utiliser. Il faut arrêter les doubles réservoirs et augmenter la taille des réservoirs GNV! Bref cet Arona ne trouvera pas sont publique en France, dommage je suis persuadé qu’il s’agit d’un très bon véhicule!

Ajouter un commentaire