Ségolène Royal s’engage en faveur du bio-GNV

Sgolne Royal sengage en faveur du bio-GNV
A l’occasion d’un déplacement à Strasbourg, la Ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, s’est positionnée en faveur du développement français du bio-GNV.

Venue à Strasbourg pour le lancement de BIOVALSAN, première station d’épuration dont le biométhane est injecté directement dans le réseau de gaz naturel, Ségolène Royal a souligné son engagement en faveur du biogaz carburant.

« Je suis attentive au développement du gaz et du biogaz dans la mobilité, en particulier pour les poids lourds, les véhicules utilitaires légers, mais aussi pour les navires » a déclaré la Ministre.

« La loi de transition énergétique fixe une obligation de véhicules propres dans le renouvellement des flottes publiques. Les véhicules roulant au « bio-GNV » contribueront à l’atteinte de ces obligations, aux côtés des véhicules électriques et hybrides rechargeables » a souligné la Ministre.

Favoriser l’emploi et l’activité économique

Pour la Ministre, si le biogaz n’est pas « nécessairement moins cher que le gaz naturel », sa production locale permet de « coûteuses importations depuis les pays producteurs de gaz par de l’investissement local ».

« Développer le biogaz procure donc de l’activité économique et des emplois en France, et permet aussi de réduire la facture énergétique de la France » a-t-elle précisé.

Une obligation d’incorporation du bio-GNV

« Je travaille avec les Ministres du budget et de l’agriculture pour mettre en place une obligation d’incorporation du bio-GNV, ce qui permettra d’accroître les débouchés pour le biogaz » a par ailleurs précisé la Ministre.

L’ensemble de ces travaux sont portés par le Comité National Biogaz, lancé il y a quelques mois, avec un groupe de travail dédié au bio-GNV.

Un schéma national pour le déploiement du GNL dans les navires

Au-delà des annonces autour du biogaz, la Ministre s’intéresse également au développement du gaz naturel liquéfié (GNL) dans le domaine maritime.

« La semaine dernière, à l’occasion de mon déplacement à Saint-Malo, j’ai annoncé la mise en œuvre du schéma national d’orientation pour le déploiement du gaz naturel liquéfié (GNL) pour les navires et des appels à projets pour soutenir les premiers projets pilotes » a-t-elle indiqué.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire