Stations GNL : Shell révèle ses prochaines installations en France

Stations GNL : Shell révèle ses prochaines installations en France
La station GNL Shell de Mionnay
Après avoir déployé fin 2020 sa première GNL en France à Mionnay, dans le département de l’Ain, Shell officialise ses prochaines installations en France.

Arrivé plus tardivement que ses concurrents sur le marché français du GNL, Shell accélère ses déploiements. Avec un objectif de 7 stations dans l’Hexagone d’ici à fin 2022, la firme anglo-néerlandaise revient sur l’implantation de sa première station et les prochaines étapes de son offensive.

De bons débuts pour Mionnay

Déployée le long de l’autoroute A46, dans le département de l’Ain, la première station GNL française de Shell est située sur l’aire de Mionnay. Elle a été ouverte en novembre dernier, au terme de plusieurs semaines de tests avec des clients pilotes.

« Mionnay est une station qui techniquement fonctionne parfaitement. On est très content de la fiabilité des équipements et du partenariat établi avec Cryostar (fournisseur de l’installation ndlr) puisque nous n’avons eu aucune panne depuis le lancement » souligne Michael Littière, responsable du programme GNL de Shell en France.


« La première tendance que nous observons, c’est l’afflux important de clients internationaux. Ils représentent une grande partie de nos ravitaillements » note notre interviewé.

Installée sur une station Shell existante, cette première installation bénéficie d’une boutique et d’un espace de restauration. « Cet espace retail a permis de faciliter la pédagogie autour du processus de ravitaillement. Nous avons pu installer dans la zone café un ‘LNG Player’, une borne tactile donnant quelques indications générales mais aussi des vidéos en 6 langues sur les procédures de ravitaillement » explique Michaël Littière.

Pour Shell, la présence de personnel sur la station a également permis d’optimiser la maintenance. « Nous avons formé le personnel sur les interventions de premier niveau et sur les procédures de ravitaillement pour accompagner les chauffeurs en cas de besoin. Sur le volet préventif, nous avons aussi contractualisé avec les équipes retail une obligation de contrôle journalier ».

Une seconde station en construction en Eure-et-Loire

« Malgré les difficultés de la crise sanitaire, on maintient notre cap de 7 stations GNL en France d’ici à fin 2022. Le déploiement a bien progressé et nous nous sommes donnés le temps de la réflexion avant d’annoncer nos nouvelles installations » souligne Michaël Littière.

En primeur pour les lecteurs de Gaz-Mobilité, Shell officialise ainsi la mise en chantier de sa seconde station GNL française. Une nouvelle fois déployée sur une station Shell existante, celle-ci sera située sur l’aire d’autoroute de Plaines de Beauce (Eure-et-Loir), sur l’axe nord-sud-de l’autoroute A10.

« L’implantation est stratégique car elle va nous permettre de capter tout le flux partant de Paris et se dirigeant vers le sud-ouest de la France » souligne le représentant français de Shell. « Nous utiliserons une partie de l’actuel parking poids-lourd pour implanter la station. La configuration sera la même qu’à Mionnay avec deux distributeurs et 3 pistes d’avitaillement » détaille-t-il. En matière de calendrier, l’ouverture est prévue pour l’été 2021.

Deux stations déjà annoncées pour 2022

Directement intégrées à des appels d’offres remportés par Shell comportant un volet GNL, deux autres stations autoroutières sont planifiées pour 2022 :
  • Aire de Sommesous (51 – Marne), une implantation stratégique puisqu’il s’agira d’une station dite « quadridirectionnnelle ». Installée au croisement de l’autoroute A26 et de la Nationale 4, celle-ci desservira les deux axes dans les deux sens.
  • Aire du chien blanc (21 – Côte d’Or) : déployée le long de l’A6, à proximité de Dijon, sur l’axe Nord-Sud.
« Nous sommes en attente d’instruction des permis de construire. Comme il s’agit de chantiers importants liés à un renouvellement de concession, le calendrier précis reste à définir » note notre interlocuteur. 



En parallèle, Shell est en phase d’étude sur deux zones supplémentaires où les projets d’implantation pourraient être annoncées d’ici quelques mois :
  • En région Nouvelle Aquitaine, sur l’axe sud-nord pour compléter la station déjà engagée sur l’aire Plaines de Beauce
  • Dans le sud, sur un axe majeur permettant de relier l’Italie.
« Nous communiquerons davantage d’information sur ces deux projets d’ici quelques mois, lors de l’instruction des permis de construire » souligne notre interlocuteur.  

Plus de 50 stations en Europe d’ici fin 2021

En dehors de la France, Shell se développe rapidement à l’international. Aujourd’hui, l’opérateur compte en Europe un réseau constitué de 27 stations GNL dont il propriétaire. L’Allemagne est le pays où le groupe est le mieux implanté avec 10 stations opérationnelles. Arrivent ensuite les Pays-Bas (7) et la Belgique (6). L’Espagne, la France, la Pologne et la Turquie comptent une station chacun.

Opérées en propre, ces stations sont complétées par celles acceptées par la carte interopérable Shell LNG. « Nous avons établis des partenariats avec Air Liquide, Romac Fuels, Avia et Rolande. Aujourd’hui la carte Shell LNG est acceptée dans 68 stations GNV »chiffre notre interlocuteur.

« D’ici fin 2021, notre objectif est de doubler nos installations en propre pour parvenir à plus de 50 stations en Europe » détaille Michaël Littière. Avec 9 stations prévues, l’Allemagne occupera une majeure partie des nouveaux déploiements sur l’année en cours. « A horizon 2025, l’objectif de Shell est de dépasser la centaine de stations GNL en Europe » précise notre interlocuteur.

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Leon GNV TGI

Seat Leon TGI
La nouvelle compacte au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le nouvelle Seat Leon TGI, la compacte GNC aux 400 km d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

2 Commentaires

  1. GiraudPublié le 15/03/2021 à 11:52

    Cette halte a un certain impact. Elle permet aux chauffeurs de se familiariser avec le carburant GNL.

  2. Frédéric DuboisPublié le 16/03/2021 à 20:45

    Ces stations prévoient-elle également du GNC produit à partir du GNL ?
    Ce serait utile notamment dans la Marne où il n’existe pas encore de station GNC.

Ajouter un commentaire