Tours Métropole envisage de passer au GNV pour ses bus et ses bennes à ordure

Tours Métropole envisage de passer au GNV pour ses bus et ses bennes à ordure
Cherchant à mettre en place des alternatives au diesel, Tours Métropole Val de Loire vient de lancer un appel d’offres pour la mise en place d'une étude de faisabilité destinée à évaluer le passage au GNV de ses bus et de ses bennes à ordures.

« Cette étude aura pour principal objectif de rendre visibles pour les décideurs de la collectivité les coûts et les gains financiers, les contraintes techniques, ainsi que les avantages environnementaux que la technologie GNV pourrait engendrer si elle était retenue pour faire fonctionner tout ou partie de la flotte captive de véhicules lourds de ses services » résume la Métropole dans son appel d’offres.

Raccordement au réseau, possibilité d’installer des stations de ravitaillement en dépôt, mise aux normes des ateliers de maintenance etc… l’’étude devra notamment identifier les différentes contraintes techniques mais quantifier les coûts, tant en termes d’investissements que de fonctionnement en les comparant à ceux du diesel. Emissions de CO2 et autres polluants… les gains environnementaux devront également être évalués.

L’étude devra enfin proposer un calendrier potentiel de mise en œuvre de la technologie GNV en indiquant les principales démarches à effectuer et les délais d’exécution des principales tâches à accomplir. « Ce calendrier devra prendre en compte la programmation pluriannuelle d’investissement de la Métropole entre 2018 et 2030, pour les bus et pour les bennes à ordure » précise le cahier des charges de la Métropole.

Pour la Métropole, la technologie GNV doit permettre de répondre à deux enjeux majeurs : la lutte contre le dérèglement climatique et la protection de la qualité de l’air.

L’appel d’offres est ouvert jusqu’au 17 novembre. 

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire