Le bioGNV en tests sur le réseau de la métropole Aix-Marseille Provence

Le bioGNV en tests sur le réseau de la métropole Aix-Marseille Provence
Après un premier test organisé en début d’année sur la ligne Aix-Marseille, la Métropole Aix-Marseille Provence va expérimenter plus largement l’autocar au gaz naturel.

A nouveau organisée par GRDF et la FNTV PACA, cette nouvelle expérimentation se déroulera du 13 octobre au 13 décembre. « On se donne les moyens de tester en véritable grandeur et dans plusieurs conditions de circulation avec une expérimentation organisée sur plusieurs lignes et avec plusieurs opérateurs » résume Yannick Tondut, directeur général adjoint Mobilité à la Métropole Aix-Marseille-Provence.

Concrètement, l’autocar sera testé en service commercial sur deux lignes scolaires et trois lignes interurbaines (la 49 entre Aix en Provence et Marseille, la 72 entre La Ciotat et Aix en Provence, et la ligne 34 entre Martigues et Marseille). RDT 13, Transdev, Kéolis, Burle et Trans Azur… au total, cinq opérateurs participeront à l’expérimentation. « PME ou grands groupes, nous souhaitions pouvoir ouvrir ce test à tous » nous explique un représentant de GRDF.

En termes de ravitaillement, deux solutions ont été retenues selon la ligne opérée. Certains opérateurs iront s’avitailler sur une station provisoire installée par Endesa au dépôt de cars de la RDT 13 (Aix en Provence) tandis que d’autres iront sur celle exploitée par Proviridis via son réseau Vgas à Fos-sur-Mer.

Un mix à définir

Alors que la métropole entend développer l’un des plus vastes réseaux de cars premium en Europe d’ici à 2025, cette nouvelle expérimentation doit permettre de valider la pertinence et les qualités environnementale du GNV.

« En autocar, la filière GNV nous semble la plus prometteuse. C’est cette phase d’expérimentation qui va permettre de définir notre futur mix-énergétique » précise le représentant de la métropole.

Une station mutualisée prévue sur Vitrolles

Au-delà des expérimentations, la Métropole Aix-Marseille Provence se lance également dans des déploiements concrets. A Vitrolles, une Délégation de Service Public sera prochainement lancée pour l’implantation d’une station de ravitaillement en GNV. Celle-ci desservira aussi bien les bus et autocars au gaz de la Métropole que les professionnels qui souhaitent passer au gaz pour le transport de marchandises.

Cette future station servira notamment à ravitailler le réseau de bus des communes de Berre l'Etang. « Sur ce réseau, on pense que le GNV est une bonne réponse. On sera sur du 100 % gaz au fil des renouvèlements, soit 120 bus à termes » précise Yannick Tondut.

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire