Des autocars au gaz naturel pour l'agglomération de Draguignan

Des autocars au gaz naturel pour l'agglomération de Draguignan
Associant l’agglomération dracénoise au groupe varois Beltrame, cette flotte de près de 70 véhicules GNV se ravitaillera dans une nouvelle station opérée par Proviridis et financée dans le cadre du 3ème AAP de l’ADEME.
 
Jusqu’ici considéré comme une « zone blanche » pour le GNV, le département du Var est en passe de rattraper son retard grâce à la dynamique partenariale mise en place entre la Communauté d'Agglomeration Dracenoise et le groupe Beltrame qui avait déjà évoqué l'initiative lors des dernières assises des carburants alternatifs.

Intégralement fournis par la marque italienne Iveco, 69 véhicules au gaz naturel investiront bientôt les rues de l'agglomération. Officialisée ce lundi 4 février, cette flotte qui intégrée aux Autocars Bleu Voyages, une société du groupe familiale Beltrame, et répartie entre 59 Iveco Crossway et 10 Iveco Daily dont les livraisons débuteront à compter du mois d’avril.

Station opérée par Proviridis

Associé au projet, Proviridis assure la construction et l’exploitation de l’indispensable station de ravitailleemnt. Installée au sein de la ZAC St-Hermentaire, celle-ci est intégrée au 3ème AAP de l’ADEME dont les lauréats ont été annoncés en octobre dernier. Une installation qui servira à ravitailler la flotte de l’autocariste mais aussi à alimenter d’autres véhicules dont ceux du groupe Pizzorno pour la collecte de déchets.  « Dès 2019, 80 poids-lourds devraient ainsi être alimentés par cette station au gaz. D’ici 2022, la totalité de la flotte de camions-benne Pizzorno sera changée et ce chiffre gonflera à 110 véhicules » chiffrait fin décembre Frédéric Balse, directeur du service propreté de Pizzorno, intérrogé par le quotidien régional Nice Matin

Dynamique partenariale

« A Draguignan, la dynamique du projet a été impulsée par les transporteurs qui ont incité la Communauté d’agglomération à convertir une partie de sa flotte au GNV, ce qui est sans doute un cas unique en FranceAu vu du volume de véhicules engagés sur ce projet, l’ADEME a versé une enveloppe d’un million d’euros, alors que les aides tournent en moyenne autour de 200 000 € » souligne Eric Ronco, Directeur Général de Proviridis, interrogé par Valeur Energie.

Dans le département du Var, Beltrame et Proviridis travaillent également de concert sur le déploiement d’une seconde station. Également lauréate de l’AAP 3 de l’ADEME, celle-ci sera installée à Puget-sur-Argens et ouverte au grand public.

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire