Baleària lance le tout premier ferry au GNL de Méditerranée

Baleària lance le tout premier ferry au GNL de Méditerranée
Mis à l'eau fin mars, le Baleària Hypatia de Alejandria vient d'achever une étape importante avant son entrée en service en 2019. Le premier ferry au gaz naturel liquéfié de Méditerranée reliera l'Espagne continentale aux îles Baléares.

Sur le pourtour méditerranéen, la pollution issue du trafic maritime est parfois plus problématique que celle de la route. Chaque jour, des centaines de ferrys accostent et appareillent en noyant les ports sous d'épaisses fumées chargées de particules fines. En cause : le fioul lourd, remplacé peu à peu par le gaz naturel liquéfié. Prisé pour ses qualités environnementales, le GNL a été choisi par Baleària pour propulser ses deux prochains vaisseaux.

La compagnie espagnole qui opère 25 navires entre la péninsule Ibérique et les îles Baléares a mis à l'eau le tout premier navire au GNL de Méditerranée, baptisé Hypatia de Alejandria, fin mars. Le car-ferry, capable d'embarquer 810 passagers et 150 véhicules, pourra croiser à une vitesse maximale de 24 nœuds. En 2019, au terme d'une phase de câblage et d'aménagement intérieur qu'il reste à réaliser, le navire sera mis en service commercial.

Long de 186,5 mètres, le ferry est équipé de deux générateurs hybrides fioul / gaz naturel liquéfié de 20.600 kW chacun. Avec son futur sister-ship, la construction de l'Hypatia de Alejandria a nécessité un investissement de 200 millions d'euros de Baleària. Le GNL permettra aux navires de ne relâcher quasiment plus aucunes particules fines dans l'atmosphère et de réduire de 30% leurs émissions de dioxyde de carbone (CO2) et de 85% des oxydes d'azote (NOx).

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire