BMW transporte ses moteurs avec des camions au GNL

BMW transporte ses moteurs avec des camions au GNL
BMW a pour objectif de transformer sa chaîne logistique pour que celle-ci n’émette plus de gaz à effet  de serre d’ici 2050. Une première étape vient d’être franchie via la mise en place d’une flotte GNL pour les rotations entre deux de ses usines.

Comme tous les constructeurs automobiles, les usines BMW sont spécialisées ce qui induit des flux de transport importants entre les différents sites du groupe. C’est le cas, par exemple de Regensburg (Allemagne) et de Steyr (Autriche), qui assemble des véhicules pour le premier, alors que le second fabrique des moteurs. Grâce à deux poids-lourds au GNL, dotés d’une autonomie de 1.500 kilomètres, ils peuvent désormais effectuer une rotation entre les deux sites, distants de 530 kilomètres, sans devoir refaire le plein et en limitant leur empreinte environnementale.
 
On savait BMW engagé dans la production de véhicules zéro-émission (hydrogène notamment), mais au-delà du produit final, c’est toute la société qui est en cours de transformation. En termes de développement durable, le groupe BMW est très ambitieux, et cela passe naturellement aussi par une logistique à zéro émission. Ainsi, à partir de 2050, tous les modes de transport de marchandises de l'entreprise - que ce soit par bateau, par route ou par rail - devront être 100 % neutres sur le plan climatique.

C’est d’ailleurs dans le cadre de ses réflexions globales autour des enjeux du réchauffement climatique que l’entreprise s’est investie dans de nombreux projets autour de l’hydrogène et notamment le projet de recherche européen « H2Haul ».


 

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Leon GNV TGI

Seat Leon TGI
La nouvelle compacte au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le nouvelle Seat Leon TGI, la compacte GNC aux 400 km d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire