Bus et autocars : en France, le GNV reste la principale alternative au diesel

Bus et autocars : en France, le GNV reste la principale alternative au diesel
Illustration : bus GNV en circulation aux Sables d'Olonne
Le Ministère de la Transition énergétique a publié les statistiques au 1er janvier 2023 du parc de bus et d’autocars en France. Sur les quelque 94 000 véhicules en circulation, le gaz naturel reste la principale alternative au diesel.
 
Si le diesel reste largement majoritaire, les énergies alternatives poursuivent leur montée en puissance dans le secteur du bus et de l’autocar. Selon un nouveau rapport publié par le ministère de la Transition Energétique, le gaz reste la principale alternative au diesel au 1er janvier 2023.
 

Plus de 5 000 autobus GNV en circulation

C’est particulièrement vrai sur le segment des autobus où le nombre de véhicules fonctionnant au gaz naturel est estimé à 5 145 unités. Cela représente 18.5 % des quelque 27 800 bus en circulation dans l’Hexagone. Par rapport au 1er janvier 2022, la part de bus GNV a progressé de 2.2 points.
 
Avec un peu plus de 1900 unités en circulation, l’électrique arrive en seconde position avec une part de marché de 6.9 %.  

 

Autocar : le gaz en nette progression

Selon les données publiées par le ministère, 96,8 % des autocars en circulation au 1er janvier 2023 sont animés par une motorisation diesel thermique.
 
Avec 2.8 % de parts de marché et 1854 unités en circulation, le gaz reste la principale alternative. Point notable : en 1 an, le nombre d’autocars GNV a bondi de près de 50 % avec un peu plus de 600 nouvelles immatriculations !

 


Partager cette page

Liens supplémentaires


A lire également

1 Commentaire

  1. AlberiPublié le 11/12/2023 à 20:01

    Et la progression pourrait encore être meilleure le ministère passait de la bienveillance à l’encouragement pour le bioGNV.

Ajouter un commentaire