Le CNR lance un indice dédié au prix du GNV

Le CNR lance un indice dédié au prix du GNV
Alors que plus de 4000 poids-lourds fonctionnant au gaz naturel circulent désormais dans l’Hexagone, le Comité National Routier (CNR) annonce la publication d'un nouvel indice permettant de suivre le coût du carburant. 

Au même titre que les autres carburants, le GNV a désormais son indice permettant de suivre l’évolution de son prix. « Depuis août 2019, une enquête mensuelle spécifique est administrée par le CNR auprès des transporteurs routiers de marchandises français pionniers. Ils communiquent leurs prix d’achat (sous contrat d’approvisionnement) du GNL, du GNC et du bioGNC. Un prix moyen est ensuite calculé en respectant le poids relatif de chaque produit dans les ventes nationales annuelles » explique le Comité National Routier (CNR) qui diffuse désormais gratuitement cet indice sur son site internet. Partant d’une base 100 en août 2019, ces données sont rafraichies chaque mois.

A ce stade, l’indice intègre à la fois le GNL, le GNC et le bioGNC. « Dès que la taille de l’échantillon le permettra, le CNR pourra mesurer séparément l’évolution des prix des trois types de GNV » fait savoir le site du CNR.

En parallèle, le CNR a pu négocier les droits de rediffusion de l’indicateur PEG (Point d’Echange Gaz). Correspondant à la zone d’échange entre les fournisseurs de gaz naturel et le gestionnaire de réseau de transport du gaz, celui-ci est également partagé mensuellement sur le site du CNR.

« L’indice carburant GNV et le PEG correspondent à un besoin des transporteurs qui exploitent des poids lourds GNV. Avec ces nouveaux référentiels, le CNR accompagne le secteur TRM dans sa transition énergétique » se félicite Yves Fargues, Président du CNR. « Mettre en place ces deux nouvelles séries indiciaires a pris du temps. Le CNR doit produire et diffuser des indicateurs rigoureux et pertinents. Nous avons réussi grâce au concours de la DGITM qui en a financé les coûts, à GRDF qui a transmis la connaissance technique et surtout aux transporteurs qui ont participé à la conception du dispositif et qui acceptent d’être interrogés mensuellement. D’ailleurs, il est important que le panel d’enquêtés soit progressivement étendu. J’appelle tous les transporteurs qui passent au GNV, ne serait-ce qu’avec un camion pour démarrer, à nous contacter pour rejoindre le panel » poursuit-il.

En savoir plus :

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Seat Arona TGI
Testez le SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire