Le Député Damien Pichereau à l'honneur de la 6e édition du GNVMag

Le Député Damien Pichereau à l'honneur de la 6e édition du GNVMag
Réalisée par TerreTV pour le compte de l’AFGNV, cette nouvelle édition évoque également les déploiements de GNVert et l’installation d’une station privative par Proviridis pour le compte d’un transporteur.

Dans le cadre des grands entretiens de GNVMag, Damien Pichereau, Député de la 1ère circonscription de la Sarthe, Secrétaire de la Commission du développement durable et de l'aménagement de territoire et Président du groupe d'études véhicule terrestres, a évoqué la question du gaz dans la mobilité.

« L’électrique en ville aura sa place sur du trajet urbain, voire péri-urbain. Sur le poids-lourd, le gaz la réponse la plus claire.  Cela me semble être aussi une réponse pragmatique sur l’utilitaire léger, notamment ceux amenés à faire des déplacements interurbains » évoque l’élu, interrogé par Gilles Durand, Secrétaire Général de l’AFGNV.



Le développement du GNV sur le segment des véhicules particuliers fait aussi partie des sujets évoqués. « Jusqu’à maintenant, on avait un manque d’acteurs. Certains constructeurs arrivent sur le marché (Seat ndlr) avec des objectifs supérieurs à ceux qu’on avait pu projeter » souligne Damien Picherau. Pour le Député, le mix-énergétique de demain sera diversifié. «  Le GNV aura sa place et celle-ci apparait aujourd’hui de plus en plus croissante » note t-il.

En conclusion de son interview, Damien Pichereau appelle la filière à investir « massivement » dans le bioGNV. « Cela me semble être la solution d’avenir quand on parle de gaz naturel. Premièrement pour l’atteinte des objectifs de Paris et deuxièmement car cela offre de la rentabilité en plus pour nos agriculteurs. Aujourd’hui, on développe un réseau d’avitaillement. Maintenant il faut que ce réseau passe à une part de bioGNV importante » conclut-il.  

GNVert : 22 nouvelles stations en 2019

Outre l’interview du Député de la Sarthe, la sixième de GNVMag met également en avant deux opérateurs de stations d’avitaillement.

Directeur commercial de GNVert, Habib Séhil a pu revenir sur l’essor du réseau de l'opérateur français historique. « Aujourd’hui, GNVert exploite 150 stations sur le territoire français, dont 50 ouvertes au public » chiffre-t-il. En 2018, l’opérateur a ouvert 18 stations. En 2019, il en annonce 22 supplémentaires.

Un déploiement centré sur les zones où la demande est présente et où le potentiel de développement est important. A titre d’exemple, le représentant de GNVert cite la station de la Courneuve. Inaugurée en juin 2017, celle-ci accueille à la fois des poids-lourds au gaz du groupe Carrefour, des bennes à ordures et des autocars. Une utilisation multiple qui permet à l’opérateur d’accélérer la rentabilité de l’installation.

Une station privative Proviridis pour le transporteur Mégevand

S’il s’est dans un premier temps concentré sur les stations d’avitaillement publiques, Proviridis propose également une gamme de solutions « clé en main » pour le domaine privatif.

Installé en Haute-Savoie, le transporteur Mégevand frères fait aujourd’hui partie des pionniers du GNV. Initiateur du programme Equilibre et utilisateur de six camions au gaz, le transporteur a fait appel aux services de Proviridis pour déployer une station sur son site.

« Pour nous, c’est une station de ‘back-up’ pour venir en appui des stations publiques qui restent notre première source d’approvisionnement » précise Pascal Mégevand.

La vidéo de la 6e édition de GNVMag




Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire