Une drague GNL pour Bordeaux Port Atlantique

Une drague GNL pour Bordeaux Port Atlantique
Appelée à remplacer l’actuelle drague à benne « La Maqueline » à l’été 2019, cette nouvelle drague GNL sera construite par le chantier naval Socarenam, basé à Boulogne sur Mer.

De type « dual fuel », la motorisation utilisera le gaz naturel liquéfié (GNL) comme carburant principal et secondairement du diesel marin.

« L’utilisation de ce carburant, associé à une propulsion de type Diesel électrique, globalement plus économe en énergie, et à une méthode de dragage à injection d’eau, plus adaptée aux sites portuaires situés dans le périmètre de la métropole bordelaise, permettra à Bordeaux Port Atlantique d’effectuer l’entretien indispensable de ses accès et équipements portuaires de manière encore plus respectueuse pour l’environnement » explique un communiqué de presse commun diffusé par Bordeaux Port Atlantique, le GIE Dragages Ports et le chantier Socarenam. Au total, 20 millions d’euros seront investis dans la construction de cette première drague au GNL.

Système de dragage spécialement conçu, propulseurs azimutaux, positionnement dynamique, grue de forte capacité… cette nouvelle drague qui portera le nom de « L'Ostrea » et sera dotée de tous les équipements nécessaires à ses missions.

Sur le plan environnemental, elle permettra de réduire de 25 % les émissions de CO2 et de 80 % celles d’oxydes d’azote tout en éliminant quasi totalement les émissions de soufre et de particules.

La drague GNL L'Ostrea – caractéristiques :

  • coque d'environ 40 m x 11 m
  • 2 propulseurs azimutaux et 1 propulseur d'étrave
  • injection d'eau à 2,5 bars
  • vitesse minimale de 12 nœuds 


Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire