La France prend de l'avance sur les objectifs AFI avec 80 stations GNV déployées

La France prend de l'avance sur les objectifs AFI avec 80 stations GNV déployées
Avec plus de deux ans d’avance sur les objectifs fixés par le gouvernement en réponse à la Directive européenne AFI, la France s’apprête à inaugurer son 80ème point d’avitaillement GNC.
 
Dans le domaine du gaz, les acteurs français vont vite. Portés par la dynamique forte des poids-lourds, les déploiements et projets de stations se multiplient à une vitesse effrénée et vont largement au-delà des objectifs fixés par la France dans le cadre de sa réponse à la Directive européenne AFI.
 
Dans le rapport remis à l’Europe le 7 février 2017, la France fixait deux objectifs. Le premier de 80 points d’avitaillement GNC à fin 2020 et le second pour 115 points d’avitaillement GNC et 25 points GNL à fin 2025. Une ambition relativement modeste qui, à l’époque, avait été dénoncée par les acteurs de la filière qui, dans leur propre feuille de route, visaient un objectif de 250 stations à horizon 2020.

« Le 7 juin 2018, avec la mise en service d’une station GNV/bioGNV à La Chaize le Vicomte, notre territoire comptera 80 points d’avitaillement GNC, soit l’objectif que s’est assigné la France à fin 2020 ! » se félicite l’AFGNV dans un communiqué publié ce mardi 5 juin.

Côté GNL, le décompte fait état de 20 points de distribution actuellement opérationnels dans l’hexagone. Avec les nombreux projets en cours, le cap des 25 stations GNL devrait être franchi avant la fin de l’année, soit avec plus de 5 ans d’avance par rapport aux objectifs gouvernementaux.

Des disparités selon les régions

Si l’objectif des 80 stations GNC est atteint à l’échelle nationale, tous les territoires n’affichent pas la même avance dans leurs déploiements.

Selon les objectifs fixés par la filière à l’horizon 2020, certaines régions sont beaucoup plus en avance que d’autres. Avec 6 stations déployées sur un objectif de 7, Bourgogne Franche Comté est aujourd’hui le territoire le plus avancé suivie par la Nouvelle Aquitaine et Auvergne Rhône Alpes qui ont toutes deux atteint 63 % de leur objectif en matière de déploiement GNC. A l’inverse, d’autres régions sont plus en retard. PACA et la Normandie sont à 17 % de l’objectif et le Centre Val-de-Loire à 8 %.


Une disparité qui s’explique par les dynamiques en place. Certains territoires précurseurs, portés par des mécanismes de soutien régionaux, le développement de ZCR ou la présence de syndicats d’énergies ayant rapidement saisi le sujet, ont réussi à prendre une certaine avance dans leurs déploiements. A cela s’ajoute le fait que les objectifs ne sont pas « linéaires » entre les régions. Certaines, dotées d’un fort trafic routier, ont des objectifs bien plus conséquents et donc plus délicats à atteindre.

Pour les nombreux porteurs de projets, l’implantation d’une station GNV peut aussi prendre du temps. On parle en mois voire en années, d’autant si l’installation est précédée d’enquêtes auprès des transporteurs et/ou de recherche de foncier.

Quant aux zones blanches, ces axes secondaires qui intéressent moins les opérateurs, l’ADEME a déjà saisi la problématique à bras le corps, publiant récemment un appel à manifestation d’intérêt dédié aux plus petits territoires (voir notre article).  

En ligne pour l’objectif 2020

Avec les ouvertures annoncées au cours des prochains, le nombre de stations GNC devrait dépasser la centaine d’ici à la fin de l’année.

De quoi garantir un rythme soutenu qui permettra à la filière de tenir son objectif de 250 stations opérationnelles dans l’hexagone d’ici à la fin de l’année 2020.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

3 Commentaires

  1. Frédéric DuboisPublié le 06/06/2018 à 10:42

    Excellente nouvelle. Il conviendrait néanmoins de veiller à l’accessibilité de toutes ces stations. Sur les 80 stations ouvertes, environ 60 permettent un accès libre avec paiement par carte bancaire. Les 20 autres sont uniquement accessibles avec badge. Chaque station devrait être accessible librement et prévoir un paiement CB.

  2. anapiPublié le 06/06/2018 à 21:31

    Je suis bien d’accord. Impossible de faire le plein avec ma voiture au Mans dans la nouvelle station AS24. Il faut être professionnel, et avoir un ou plusieurs camions. Quelle misère !

  3. De meyerPublié le 15/06/2018 à 12:38

    Pour quand une station dans le Boulonnais?

Ajouter un commentaire