GAZ présente son premier bus urbain au GNL

GAZ présente son premier bus urbain au GNL
Basé sur le modèle phare du constructeur, le LiAZ-5292 LNG autorise jusqu’à 300 kilomètres d’autonomie avec un plein.

Jusqu’ici réservée aux poids-lourds et aux navires, l’utilisation du GNL investit peu à peu le domaine du transport de personnes. Alors que Scania développe déjà le GNL pour ses autocars, le constructeur russe Gaz Group vient de lever le voile sur une première application pour les bus urbains. Loin de se limiter à un simple concept, le LiAZ-5292 LNG aurait déjà reçu l’ensemble des homologations nécessaires à sa mise en circulation. En service à Chelyabinsk, en Sibérie occidentale, il vient d’entamer une première phase de test avant le lancement d’une première présérie au quatrième trimestre 2020.  

Doté d’un plancher bas et conçu pour transporter jusqu’à 106 passagers, le bus GNL de GAZ affiche une longueur standard de 12 mètres. Doté du même niveau d’équipements que ses équivalents thermiques, il reçoit un réservoir GNL de 375 litres. Placé à l’arrière, celui-ci offre une autonomie de plus de 300 kilomètres avec un plein. Sur la partie moteur, il est animé par un moteur YaMZ-536. Produit en Russie, ce 6 cylindres offre 312 chevaux de puissance et répond à la norme Euro 5.

Considéré comme l’un des principaux fabricants de véhicules GNV en Russie, GAZ dispose déjà d’une offre particulièrement large de véhicules fonctionnant au gaz naturel parmi lesquels figures des bus, des véhicules utilitaires légers, des camions et des engins spéciaux. Avec ce nouveau modèle urbain fonctionnant au GNL, le constructeur ajoute une corde à son arc et cherche à répondre à de nouveaux besoins potentiels.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire