GNV : la France enregistre une consommation record en 2018

GNV : la France enregistre une consommation record en 2018
Avec près de 1,3 milliard de kWh délivrés, la consommation de GNC bondit en France, portée par l’augmentation du nombre de points d’avitaillement et la forte dynamique du secteur des poids-lourds.
 
Après avoir longtemps stagné, la consommation de gaz naturel pour la mobilité a enregistré une belle progression en 2018. Selon les chiffres de l’Open Data, plateforme portée par l’AFGNV et opérée par GRTgaz, la consommation de GNC est passée de près d’un peu plus d’un milliard de kWh en 2017 à près de 1,3 milliard en 2018.
 
Si la progression s’établit à 20 % à l’échelle nationale, certaines régions font beaucoup mieux que d’autres. En Bretagne, la consommation de GNC a ainsi bondi de 66 % et en Auvergne Rhône-Alpes de 52 %. La Normandie et l’Ile-de-France enregistrent également une belle progression avec des hausses respectives de 41 et 34 % par rapport à 2017.


 
« La répartition régionale des consommations de GNV sur la France traduit les choix politiques en termes de mobilité. Des agglomérations comme Lille, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Strasbourg, Nancy, Paris ou encore Grenoble ont fait le choix du GNV pour leur flotte de transport en commun. La dynamique actuelle sur les poids-lourds va favoriser une homogénéisation des consommations par un maillage des stations sur le territoire » commente le site de la plateforme Open Data.
 
Régions 2017 (kWh) 2018  (kWh) Evolution
Auvergne-Rhône-Alpes 83.603.928 127.133.985 52%
Bourgogne-Franche-Comté 22.892.072 21.404.290 -6%
Bretagne 13.093.185 21.748.245 66%
Centre-Val de Loire 9.274.628 9.913.606 7%
Grand-Est 129.485.332 131.217.432 1%
Hauts-de-France 200.073.972 229.056.044 14%
Ile-de-France 229.052.039 306 928 387 34%
Normandie 9.040.442 12.728.347 41%
Nouvelle Aquitaine 135.605.866 161.864.770 19%
Occitanie 117.457.701 129.853.866 11%
Pays de la Loire 119.270.350 133.468 606 12%
Provence-Alpes-Côte d'Azur 14.170.077 14.143.282 0%
TOTAL 1 083.019.592 1.299.460.860 20%
 

Dynamique du secteur poids-lourds

En France, cette dynamique en faveur du GNV tient à plusieurs facteurs. Il y a la hausse du nombre de station d’avitaillement mais aussi et surtout la forte progression du parc roulant. Outre son développement pour les bus au sein des collectivités, le gaz a trouvé avec les transporteurs une nouvelle clientèle au cours des dernières années.
 
« Avec un parc en progression de 80% en 2018, le poids lourd gaz continue de susciter l’intérêt des transporteurs de marchandises » notait Jean-Claude Girot, Président de l’AFGNV, lors d’un point presse organisé mi-février. Selon les derniers chiffres publiés sur la plateforme Open Data, la France comptait 2259 poids-lourds en circulation en février 2019 contre 1529 en février 2018.

 
Un essor qui devrait s’accélérer pour s’étendre aux véhicules légers mais sous réserve que la loi d’orientation sur les mobilités « valorise le GNV comme carburant alternatif » estime Edouard Sauvage, Directeur Général de GRDF. « On compte près de 1,5 million de véhicules légers GNV en Europe, mais moins de 10 000 en France » constate le représentant du gestionnaire de réseaux.
 

Bonne croissance de la filière biométhane

Au-delà de la mobilité, la filière biométhane enregistre également une belle croissance. « À mi-mars 2019, plus de 73 sites injectent du gaz vert dans le réseau exploité par GRDF. Au total, ce sont 84 sites qui injectent en France. Depuis début 2017, la capacité d’injection a quasiment doublé pour atteindre 1 320 GWh/an de capacité » a indiqué Edouard Sauvage lors de la conférence de presse annuelle de GRDF.
 
Une dynamique pourtant mise à mal par le projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie dont les objectifs en matière de biogaz sont jugés peu ambitieux. « C’est avec une certaine incompréhension que nous avons pris connaissance de ce texte. Le dynamisme du gaz vert, ses bénéfices et son potentiel sont une évidence. La dynamique du biométhane doit se poursuivre » a déclaré Edouard Sauvage. Un texte auquel ont réagi 42 acteurs de la filière dans une tribune intitulée« Make our PPE great again » et adressée au Président de la République.

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire