GNV en Ile-de-France : le projet Olympic Energy financé par la Commission européenne

GNV en Ile-de-France : le projet Olympic Energy financé par la Commission européenne
Associé au groupe Fraikin et à TAB Rail Road, SIGEIF Mobilités vient de recevoir une subvention de 5.7 millions de la Commission européenne dans le cadre du projet Olympic Energy.

Présenté en début d’année, le projet Olympic Energy vise à développer l’usage du GNV et du bioGNV en Ile-de-France. Pour SIGEIF Mobilités, le programme doit permettre l’émergence de huit nouvelles stations GNV d’ici à 2022. Soutenues par la Commission européenne à hauteur de 2.4 millions d’euros, soit 20 % d’un investissement total estimé à 12 millions d’euros, ces installations seront capables de délivrer entre 800 et 2500 tonnes de GNV et de bioGNV par an.

Le reste de la subvention, soit 3.3 millions d’euros, servira à soutenir l’investissement dans les véhicules GNV. Partenaire du projet, le groupe Fraikin et TAB Rail Road, prévoient respectivement d’acquérir 300 et 30 poids-lourds au gaz naturel dans le cadre du programme.

« Par son ampleur, le projet Olympic Energy placera Paris et l’Île-de-France parmi les grandes métropoles mondiales pionnières des transports propres, à quelques mois des prochains Jeux olympiques. Il s’agit là d’un projet exemplaire, qui unit un développeur de réseau de stations-service, un loueur de véhicules et un utilisateur de poids lourds dans une même ambition : favoriser l’utilisation du GNV et du bio-GNV dans les transports et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l’air » souligne le communiqué commun publié par les trois partenaires.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire