Grande-Bretagne : Bientôt 5 nouvelles stations bio-GNV pour près de 3000 poids lourds

Grande-Bretagne : Bientôt 5 nouvelles stations bio-GNV pour près de 3000 poids lourds
La société britannique CNG Fuels a commencé la construction de deux nouvelles stations de ravitaillement en gaz naturel comprimé renouvelable (bioGNC). D’accès public, ces 2 stations sur les 5 prévues cette année répondent à une demande croissante des opérateurs de poids lourds (PL).
 
CNG Fuels développe, possède et exploite l’infrastructure de ravitaillement en gaz naturel comprimé (GNC) et fait appel à des sources 100% renouvelables de biométhane pour ses stations. Les nouvelles stations bioGNC du Royaume-Uni seront situées sur les grands axes routiers et les grandes villes, et pourront ravitailler jusqu’à 3000 PL par jour, soit 500% de plus que les stations existantes.
 

Un carburant issu des déchets organiques

Le gaz fourni par CNG Fuels provient de déchets alimentaires. Il a été approuvé par le ministère britannique des transports dans le cadre du programme encadrant les carburants d'origine renouvelable. Et pour cause : Avec 20 millions de tonnes de CO2 par an, les émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des déchets alimentaires au Royaume-Uni sont comparables aux émissions annuelles de GES de l’ensemble des PL britanniques. En utilisant le méthane des déchets organiques comme carburant de transport, les deux types d’émissions seront simultanément réduits.
 

Un tissu de stations d’avitaillement en pleine expansion

La station de Warrington, dont la construction a démarré, devrait être la plus grande station publique d’avitaillement en gaz d’Europe. Elle pourra ravitailler jusqu’à 800 PL par jour et servir 12 véhicules simultanément.

La deuxième station en construction est située à Erdington et pourra fournir plus de 600 PL par jour. En plus des 5 stations prévues cette année, CNG Fuels envisage d’en créer 8 autres en 2020, dans tout le Royaume-Uni.
 

Le bioGNV réclamé par de nombreux acteurs de la mobilité

La demande de biocarburants renouvelables a augmenté de plus de 300% en 2018. De nombreux transporteurs et grands groupes britanniques ont en effet choisi d’adopter le biométhane en remplacement du diesel, comme le groupe John Lewis Partnership qui prévoit de transformer sa flotte de 500 camions d’ici 2028, l’entreprise de colis Hermes ou encore Argos, Royal Mail et DHL.
 
Une demande que commente Philip Fjeld, PDG de CNG Fuels : « Le bioGNC permet aux entreprises de réduire considérablement leurs émissions de GES, de diminuer la pollution et d’économiser de l’argent, pas étonnant que la demande monte en flèche. Nos clients prévoient déjà de commander des centaines de nouveaux camions alimentés au biométhane en 2019, et nous avons l’intérêt de sociétés qui exploitent un tiers des poids lourds du Royaume-Uni. »

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire