En Inde, 350 stations GNL prévues sur les autoroutes

En Inde, 350 stations GNL prévues sur les autoroutes
L’Inde prévoit un réseau de stations d’avitaillement en gaz naturel liquéfié (GNL) le long de ses 6 000 km d’autoroutes, pour un coût de 450 à 500 millions de dollars.
 
GAIL, la plus grande entreprise publique de traitement et de distribution de gaz naturel en Inde, est en train de mettre en place les partenariats nécessaires à cette initiative qui pourrait encourager des milliers de chauffeurs routiers à remplacer le diesel polluant les mégapoles. Cette transition permettra également de réduire les nuisances sonores et de stimuler les importations de gaz. Les propriétaires de flottes et les constructeurs de poids lourds sont tous sollicités, afin de contribuer à la création d’un écosystème efficace pour les véhicules GNL.
 

Les grands acteurs de l’énergie s’associent pour implanter le GNL en Inde

Le coût de cette première étape est estimé à près de 500 millions de dollars (453 millions d’euros). La réglementation n’autorise que les titulaires de licences de distribution de gaz de ville à installer des stations de GNL.

Environ un cinquième de la longueur du quadrilatère d’or (le réseau d’autoroutes qui encadre le pays, reliant notamment Bombay, Calcutta, Delhi et Chennai) sont situés dans des zones pour lesquelles GAIL détient des licences. Ce dernier pourra donc y construire des stations. La compagnie est également en pourparlers avec la société pétrolière américaine ExxonMobil et l’entreprise japonaise Mitsui, qui pourraient s’associer au projet. La direction d’ExxonMobil a déjà déclaré : "Notre partenariat avec GAIL vise à accélérer l'accès au gaz pour de nombreux secteurs en Inde. L'utilisation du gaz naturel dans les transports et les applications industrielles présente un potentiel important pour l'Inde en termes de réduction des coûts, de diminution des émissions et d'amélioration de la fiabilité énergétique".
 
À l'heure actuelle, les villes indiennes comptent environ 3,5 millions de véhicules utilisant du gaz naturel comprimé (GNC), mais très peu utilisent du GNL. Le projet de GAIL serait d'obtenir dans un premier temps 10.000 camions GNL afin de favoriser le déploiement de cette mobilité verte pour les transporteurs.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire